Press "Enter" to skip to content

Le marché trépigne avant la Fed

Les points essentiels de la journée:

– Les actions US progressent encore alors que les investisseurs parient sur la reprise mondiale.

– En Asie, les résultats sont mitigés.

– La Nouvelle-Zélande échappe à la récession.

– Sur le marché du Forex, le dollar est de nouveau en retraite dans un environnement très volatil.

– Tout le monde attend la réunion de la Fed d’aujourd’hui.

La session de hier:

Les actions américaines ont été poussées à des plus hauts niveaux annuels hier soir sur la base de profits substantiels dans les secteurs financiers et énergétiques surtout. En l’absence de nouvelles économiques d’importance, les investisseurs se sont concentrés sur les conseils des analystes et leurs espoirs d’une reprise économique. Le S&P500 a pris 0.7%.

En Asie, la session a été contrastée avec une légère baisse du Hang Seng, de 0.3%, alors que les indices chinois et néo-zélandais étaient essentiellement inchangés et que la bourse de Sydney était en forte hausse, de 1.50%. Le marché japonais va (enfin!) ouvrir ses portes demain après trois jours de fermeture pour cause de fête.

Contrairement aux attente, les données économiques ont montré que la Nouvelle-Zélande a échappé de justesse à la récession au deuxième trimestre alors même que les données de la production pour le premier trimestre ont été révisée à la hausse.

Le marché des devises a connu une volatilité très importante hier, avec des mouvements un peu dans tous les sens, qui ont dû faire plaisir aux traders, qui ont pu en bénéficier. Sur certaines paires, les mouvements se sont poursuivis pendant la nuit. La vedette de la session a été sans conteste le dollar néo-zélandais, qui a donc reçu une injection d’adrénaline des bons résultats économiques publiés hier.

Le dollar australien s’est également bien tenu, dans le sillage du NZD et porté par les prix des matières premières. Avant la réunion de la Fed, l’USD a continué sa baisse contre les monnaies des pays du G10, pour atteindre hier un niveau le plus bas depuis 14 mois. La paire USD/JPY est tombé de 0.4% et est à nouveau sur les niveaux les plus bas du mois.

Dans un autre registre, la paire NOK/SEK a continué sa chute pour retrouver ses niveaux de mi-janvier.

Aujourd’hui sera une journée décisive avec la décision tant attendue de la Fed. Nous nous attendons à ce qu’elle garde pour l’instant sa politique monétaire expansionniste, tout en admettant l’amélioration de la situation économiques et des indicateurs de croissance. La pression inflationniste restant mesurée, nous ne pensons pas que la Fed va se précipiter pour remonter les taux. Au contraire, nous pensons qu’ils vont rester exceptionnellement bas pour une longue période. Cette estimation représentant le consensus du marché, il est évident que si nous nous trompons, cela aura une influence drastique sur le comportement de tous les marchés dans toutes les classes d’avoirs, à commencer par le dollar.

Nous pensons que la Fed décidera probablement de graduellement limiter l’achat de MBS et d’obligations d’entreprises étatiques comme il l’a fait pour les obligations du Trésor. Cela fera peut-être partie de la déclaration d’aujourd’hui.

Le marché des devises attend beaucoup cette journée au vu des nombreuses informations qui seront publiées aujourd’hui. Si les chiffres en provenance d’Europe sont bons, cela pourrait continuer à pousser l’Euro face au dollar, bien qu’à court terme, la paire EUR/USD semble être quelque peu survendue. (14d RSI 73) et une forte résistance se situe à 1.4867. Néanmoins, la réunion représente encore des risques d’appréciation sur la paire dans la mesure où les opérateurs sont en embuscade pour porter l’estocade au dollar.

Concernant la Livre sterling, l’événement central sera la publication des débats de la réunion du 10 septembre. Récemment, la BoE a été très mesurée et a poussé les taux vers le bas, et il nous semblerait étonnant qu’elle poursuive sur cette voie. Les données économiques anglaises ont favorablement surpris les analystes et l’inflation devrait dépasser l’objectif de la BoE.
Nous pensons donc que la paire EUR/GBP descendra sous le niveau de 0.90 bientôt.

N’oubliez pas vos stops !

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *