Press "Enter" to skip to content

Le rand sud-africain se ressaisit après l’accord HSBC/Nedbank

Dans les échanges matinaux, le rand sud-africain se renforçait considérablement face au dollar américain suite à l’annonce du géant HSBC d’acheter à hauteur de 70% la banque locale Nedbank.

HSBC et l’assureur anglo-sud-africain Old Mutual, qui contrôle déjà une partie du capital de Nedbank, ont affirmé qu’ils sont en discussions exclusives afin d’aboutir à un accord qui est estimé à 49.9 billions de rands sud-africains.

Cette annonce a permis au rand sud-africain de se raffermir dans les premiers échanges, passant de 7.32 à 7.29. Vendredi, à la clôture des marchés à New York, le rand évoluait autour de 7.3150.

Le marché sud-africain a ainsi ouvert dans l’optimisme bien que l’accord doive encore recevoir, au stade final, l’aval de la banque centrale sud-africaine.

Il y a à peine trois jours, la devise sud-africaine avait atteint un plus bas depuis près de trois semaines face au billet vert, dépassant en milieu de journée vendredi le niveau de 7.3375. Les analystes du marché des changes avaient attribué cette chute aux conséquences indirectes du retournement de tendance sur la paire EUR/USD. Ainsi, le rand sud-africain était une victime de la baisse prononcée de l’euro en fin de semaine dernière.

Au même moment, les principaux employeurs et syndicats du secteur automobile en Afrique du Sud sont arrivés à un accord après une grève de huit jours qui avait beaucoup pesé sur le rand sud-africain, le secteur manufacturier étant essentiel à la croissance économique du pays. Cependant, le pays est encore en proie aux grèves, avec une grève dans le secteur publique qui a commencé mercredi dernier.

Ces grèves à répétition risquent de tourmenter l’économie sud-africaine qui connait, d’après les derniers indicateurs macroéconomiques publiés, un ralentissement de la croissance.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *