Press "Enter" to skip to content

Législation Forex – Faut-il avoir confiance en Malte?

Longtemps basé en Suisse, le courtier en ligne Realtimeforex a décidé, lorsque la nouvelle législation régulant les brokers Forex est sortie (lire l’article), de partir pour Malte. Dans le monde du Forex, la rumeur court vite et les avis tombent tels des couperets.

Il suffit d’aller sur quelques forums forex francophones ou anglosaxons pour comprendre que la décision de Realtimeforex a été très mal interprétée par de nombreux traders. Pourquoi en effet fuir une législation suisse qui a pour objectif principal de mieux protéger les clients? Realtimeforex aurait-il quelque chose à cacher?

En fait, la communication autour du déplacement du siège social de Realtimeforex de Suisse à Malte a été très mal menée, conduisant à toutes les interprétations possibles. En fait, le choix de partir de Suisse s’explique probablement assez simplement pour le broker. En effet, en possédant une licence bancaire et en se conformant à la nouvelle législation, le broker acquière le statut de banque qui est certes plus protecteur en théorie pour les clients mais qui limite beaucoup les capacités de développement de Realtimeforex.

En d’autres termes, cette nouvelle législation ne répondait tout simplement pas au modèle économique promu par l’entreprise.

Ce point éclaircit, il convient maintenant de savoir ce que ce déplacement implique pour les traders qui ont choisi ou choisiront à l’avenir d’investir sur le marché des changes via Realtimeforex ou un autre broker implanté sur l’île.

Pendant longtemps, Malte fut considéré comme un paradis fiscal, au même titre que le Panama, les îles vierges britanniques ou encore Belize. Véritable paradis pour les casinos en ligne, à l’instar d’Antigua, Malte offre des avantages fiscaux très intéressants avec notamment une exonération d’impôt sur les bénéfices pendant une période comprise entre 5 et 10 ans et aussi la sauvegarde du secret bancaire à un moment où il est menacé en Suisse. On comprend alors mieux pourquoi Realtimeforex a choisi cette petite île méditerranéenne pour implanter son siège social.

Cependant, Malte n’est pas Antigua dans le sens où le gouvernement maltais a essayé au cours des dernières années de se démarquer de la mauvaise réputation qui plombe les paradis fiscaux. Ainsi, cinq ans après avoir introduit le concept des sociétés offshore dans la législation nationale, Malte décide de renforcer les contrôles, dans un premier à destination des fonds de placement puis ensuite en direction de toutes les autres sociétés implantées sur l’île. Une autorité de tutelle, le Malta Financial Services Centre est créé et une législation anti-blanchiment mise sur pied. Ces efforts permettent ainsi à l’île de quitter dès 1998 la liste des paradis fiscaux bien que GAFI épingle encore le pays pour la multitude de ses sociétés prête-nom.

Au final, investir auprès de Realtimeforex ou d’un autre courtier sur l’île n’est pas plus risqué qu’investir auprès d’un courtier basé dans un autre pays européen. Malte ne doit pas être confondu avec le Panama.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *