Press "Enter" to skip to content

Les déboires de Goldman Sachs sur le forex

La banque Goldman Sachs a beau annoncer un bénéfice net record de 3,2 milliards de dollars au troisième trimestre 2009, soit quatre fois plus qu’il y a un an, toutes ses activités ne sont pas pour autant couronnées de succès.

En effet, si son activité sur les marchés obligataires et le marché des matières premières contribuent largement au succès de la firme de Wall Street, son activité sur le marché des changes a affiché des pertes conséquentes.

Selon un document remis au gendarme des marchés américains, la SEC, Goldman Sachs a accusé une perte énorme de 3,62 milliards de dollars au troisième trimestre dans ses activités de trading sur le marché des devises. Ce montant s’ajoute déjà aux 1,4 milliard de dollars perdus au deuxième trimestre. Cette activité est essentielle pour la banque puisqu’elle permet à la banque de couvrir ses positions sur les autres marchés. Toutefois, en raison de mauvais investissements et de la dégringolade du dollar qui a été attaqué sur tous les fronts, la banque a accentué ses pertes sur le forex au troisième trimestre.

Cette annonce n’a toutefois pas influé sur l’action Goldman Sachs, les investisseurs ayant été largement rassuré par les résultats annoncés. Après tout, cette perte semble être une goutte d’eau dans le vase pour la firme désormais maîtresse de Wall Street.

En effet, sur la seule activité taux, elle a enregistré des gains estimés à 3,9 milliards de dollars sur la même période, aidée par les taux extraordinairement faibles de la Réserve Fédérale. De plus, sur le trimestre, elle n’a perdu de l’argent qu’une seule journée, une perte évaluée à seulement 25 millions de dollars. Goldman Sachs reste donc, malgré tout, une machine à gagner dans l’univers de Wall Street.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *