Press "Enter" to skip to content

Les nouvelles économiques du 23 novembre 2011

Sur le plan macroéconomique, plusieurs indicateurs américains ont été publiés hier.
 
Le PIB au troisième trimestre a été revus à la baisse, à 2% en rythme annuel contre une prévision initiale de 2.5%. Les analystes s’attendaient en moyenne à une confirmation de la première estimation. 

La révision à la baisse de la croissance du PIB découle principalement d’un ralentissement de la hausse des stocks des entreprises plus fort que prévu: celui-ci a fait perdre 1.55 point de croissance au pays, contre 1.08 estimé précédemment. Le gouvernement a également revu en baisse de 0.1 point la progression de la consommation (à 2.3%) et l’évolution de la dépense publique (qui apparaît désormais en baisse de 0.1%), et en baisse de 1,4 point la hausse de l’investissement privé, qui, à 12,3%, reste la plus forte mesurée depuis le deuxième trimestre de 2010. L’effet de ces baisses a été compensé par une contribution du commerce extérieur meilleure que prévu. Ainsi, les échanges avec l’étranger ont apporté 0.49 point de croissance aux Etats-Unis pendant l’été.

Par ailleurs, l’inflation a cru de 2% au troisième trimestre, selon les chiffres révisés. Les économistes prévoyaient une hausse de 2.1% en moyenne.

A noter aussi que l’agence Fitch a confirmé la note de la dette souveraine espagnole à “AA-“.
 
Enfin, sur le marché obligataire, le Trésor espagnol a émis hier pour 2.978 milliards d’euros de bons à trois et six mois, à des taux en très forte hausse. Par rapport à la dernière émission similaire, remontant au 25 octobre, le taux des bons à trois mois a été multiplié par deux, à 5.110% tandis que celui des bons à six mois a lui aussi grimpé à 5.227%.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *