Press "Enter" to skip to content

Les nouvelles économiques du 27 mars 2011

Sur le front économique, la séance de vendredi fut plutôt marquée par des indicateurs américains. Ainsi, le moral des consommateurs américains a chute à son plus bas niveau en plus d’un an, à 67.5 en mars, principaement en raison de la hausse importante des prix de l’essence et des produits alimentaires selon l’Université du Michigan. Par ailleurs, la croissance américaine a réservé une bonne surprise au quatrième trimestre, en atteignant 3.1% selon les chiffres définitifs contre une estimation préalable de 2.8%. Les économistes s’attendaient seulement à une performance de 3%.
Dans la zone euro, la masse monétaire M3 a augmenté de 2% en février en rythme annuel, soit une cadence un peu plus rapide qu’en janvier et que le consensus Reuters. Le credit au secteur privé a, quant à lui, progressé de 2.6% contre 2.4% en janvier. Par ailleurs, l’indice Ifo du climat des affaires en Allemagne a progressé en mars, dépassant les attentes des experts. La composante relative aux conditions actuelles a ainsi augmenté à 115.4 tandis que l’indice principal était quasiment stagnant.

Enfin, le Premier ministre démissionnaire José Socrates a tenté de rassurer les marchés financiers au cours d’une conférence de presse à Bruxelles en affirmant que son pays n’a “pas besoin” d’un plan de sauvetage international.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *