Press "Enter" to skip to content

Les nouvelles économiques du 31 mai: Spécial recommandations de Bruxelles

La Commission Européenne a publié hier ses recommandations qui ont été largement commentées sur les places boursières, et certainement peu appréciées dans certaines capitales européennes.

Plusieurs pays ont été vivement critiqués, sans surprise l’Espagne. La Commission a notamment plaidé pour donner un délai supplémentaire d’un an, soit en 2014, à Madrid afin d’équilibrer ses finances. La France n’a pas été épargnée non plus, surtout en raison de son déséquilibre commercial et de sa perte de compétitivité. Du côté de l’Italie, c’est la lutte contre l’évasion fiscale et le combat contre le travail au noir qui ont été pointés du doigt.

Dans l’ensemble, la Commission a proposé une nouvelle armature européenne afin de réduire l’endettement de la zone euro et de stimuler la croissance. Parmi les pistes évoquées, une “union bancaire” afin de venir en complément de la structure actuelle, mais aussi l’émission d’euro-obligations et la recapitalisation directe des banques en difficulté via le Mécanisme européen de stabilité (MES).

Ces différentes propositions ont permis à l’euro et aux bourses de réduire leurs pertes hier, la monnaie unique allant même jusqu’à 1.246884 avant de retomber à 1.2450 face au dollar américain. Les investisseurs, s’ils ont salué ces propositions, ne sont pas dupes et savent qu’elles doivent être d’abord discutées au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement, ce qui risque de retarder sensiblement une éventuelle mise en oeuvre.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *