Press "Enter" to skip to content

Les nouvelles économiques du 4 février

– Les marchés actions américains ont terminé hier soir sans changements notables.

– Les marchés actions asiatiques et européens sont majoritairement en baisse suite à de mauvaises données économiques.

– La paire EUR/USD est à la hausse.

– Le pétrole remonte au-dessus de 80 USD le baril.

Les marchés actions américains ont fini hier soir sans changements dans un contexte mitigé de nouvelles économiques. D’un côté, il semble que le marché du travail commence enfin à s’améliorer aux Etats-Unis, mais de l’autre, le blocage législatif autour du système de santé américain se poursuit. Les sénateurs républicains essaient en effet d’empêcher l’entrée en vigueur d’un système de santé socialiste, qui pourrait porter atteinte gravement selon eux à la qualité des soins médicaux dans le pays en tuant la concurrence et en rationnant les soins.

Le marché semble être d’accord avec eux puisque les actions des sociétés médicales et pharmaceutiques ont lourdement chuté suite à la déclaration du Président Obama, disant qu’il fallait pousser le débat du marché de la santé dans ses dernières étapes.  

Le sondage ADP était en revanche précis et positif, puisque les 20’000 emplois perdus ont été la plus faible perte d’emplois depuis deux ans. L’indice ISM des emplois non-manufacturiers a surpris à la hausse en montant de 50.5 en janvier à 53 en février.
Le S&P500 est au-dessus de 1’118, son plus haut niveau depuis plus de six semaines.

Sur le marché des devises, l’Euro s’est renforcé contre l’USD à la suite de l’annonce du plan grec d’austérité, dont l’objectif est de résoudre la crise de la dette. La paire EUR/USD semble avoir cessé de se déprécier mais il est encore beaucoup trop tôt pour dire qu’on est revenu à une tendance positive. La situation grecque peut toujours avoir des conséquences et donc il faut continuer à la suivre attentivement.

Le JPY continue de se renforcer alors que le GBP reste faible. Les devises scandinaves, le SEK et le NOK se sont renforcés d’environ 0.3% par rapport à hier, alors que le DKK poursuit son appréciation, lente mais régulière, face à l’EUR.

La paire EUR/GBP pourrait toujours pousser vers le haut alors que le niveau de 120 est l’objectif pour la paire EUR/JPY.  

En Asie, les actions ont baissé sur la plupart des marchés suite à la prédiction de la Banque Industrielle chinoise d’une croissance plus faible dans les nouveaux prêts et des données économiques montrant les sociétés japonaises coupant dans leurs dépenses pour le onzième mois consécutif. Evidemment, les causes de ces deux faits sont, respectivement, les nouvelles régulations chinoises concernant le prêt, dont l’objectif est précisément de limiter ces prêts, et la force du JPY, qui pèsent sur les exportations.

La faiblesse de l’USD a pu aussi peser sur les marchés japonais a certainement joué un rôle, puisqu’elle porte atteinte aux sociétés ayant leurs revenus en monnaies étrangères.

Sur les marchés des matières premières, le pétrole s’échange au-dessus de 80 USD pour un baril pour la première fois depuis mi-janvier suite à des rapports montrant que les raffineries travaillent au rythme le plus élevé depuis octobre dernier en dépit des inventaires de pétrole étant plus élevés que prévus.  

Et comme toujours, n’oubliez pas vos stops!

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *