Les nouvelles économiques du 8 décembre 2010

Une nouvelle fois, Tokyo s'est inquiété hier, par la voix du ministre des Finances Noda, de la poursuite de la progression du yen face au dollar américain. Les autorités monétaires japonaises sont intervenues en septembre pour juguler l'appréciation du yen. Ces mesures se sont avérées inefficaces en raison de la politique de rachats d'obligations menées par la Fed. Tokyo s'inquiète notamment que la banque centrale américaine puisse décider, comme l'a souligné Ben Bernanke ce week-end, de dépasser le montant de 600 milliards fixé pour les rachats d'actifs. Dans ce contexte, le billet vert s'échangeait proche d'un plus bas de trois semaines face à la devise nippone.

Au niveau des indicateurs macroéconomiques, la production manufacturière outre-Manche a augmenté deux fois plus vite que prévu en octobre, avec une croissance de 0.6% tandis que la production industrielle a reculé le même mois de 0.2% par rapport à septembre, entraînant une déprime des investisseurs qui s'attendaient à une hausse de 0.3%.
BoJ
Une nouvelle fois, Tokyo s’est inquiété hier, par la voix du ministre des Finances Noda, de la poursuite de la progression du yen face au dollar américain. Les autorités monétaires japonaises sont intervenues en septembre pour juguler l’appréciation du yen. Ces mesures se sont avérées inefficaces en raison de la politique de rachats d’obligations menées par la Fed. Tokyo s’inquiète notamment que la banque centrale américaine puisse décider, comme l’a souligné Ben Bernanke ce week-end, de dépasser le montant de 600 milliards fixé pour les rachats d’actifs. Dans ce contexte, le billet vert s’échangeait proche d’un plus bas de trois semaines face à la devise nippone.

Au niveau des indicateurs macroéconomiques, la production manufacturière outre-Manche a augmenté deux fois plus vite que prévu en octobre, avec une croissance de 0.6% tandis que la production industrielle a reculé le même mois de 0.2% par rapport à septembre, entraînant une déprime des investisseurs qui s’attendaient à une hausse de 0.3%.

En Islande, bonne nouvelle puisque le pays est enfin sorti de la récession au troisième trimestre, pour la première fois depuis octobre 2008. Sur un an, la chute du PIB s’élève toutefois à 1.6%.

Suite à la dégradation de la note souveraine de la Hongrie par Moody’s, l’agence a abaissé les notes de dette et de dépôt de huit banques hongroises, dont OTP, Erste Bank, Budapest Bank et MFB.

Concernant le dossier irlandais, les ministres des Finances de l’UE ont adopté formellement le plan d’aide de 85 milliards d’euros.

Enfin, le cours de l’or spot a atteint un nouveau sommet historique en raison de la perspective d’un resserrement monétaire chinois, atteignant hier 1428.15 dollars avant de se replier légèrement. Depuis le début de l’année, l’or a cru de 30%.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie