Les nouvelles économiques du marché des changes du 26 juin 2012

Nouveau lundi noir sur les marchés financiers où les principaux indices européens ont accusé des pertes importantes tandis que les investisseurs du Forex se repliaient massivement sur les valeurs refuge. Plusieurs annonces ont jeté le froid, notamment l'interview du ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble. Dans un langage très cru, il a appelé le nouveau gouvernement grec, qui veut entamer des négociations concernant le mémorandum de février, à arrêter de demander de l'aide et à plutôt mettre en oeuvre les réformes prévues.

Ces propos sont intervenus alors qu'un autre responsable allemand a affirmé que l'UE ne prendra sans doute aucune décision sur la Grèce lors de son sommet des 28 et 29 juin, provoquant une profonde déprime des investisseurs qui attendaient à l'inverse de réelles avancées sur le dossier grec.

europe

Nouveau lundi noir sur les marchés financiers où les principaux indices européens ont accusé des pertes importantes tandis que les investisseurs du Forex se repliaient massivement sur les valeurs refuge. Plusieurs annonces ont jeté le froid, notamment l’interview du ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble. Dans un langage très cru, il a appelé le nouveau gouvernement grec, qui veut entamer des négociations concernant le mémorandum de février, à arrêter de demander de l’aide et à plutôt mettre en oeuvre les réformes prévues.

Ces propos sont intervenus alors qu’un autre responsable allemand a affirmé que l’UE ne prendra sans doute aucune décision sur la Grèce lors de son sommet des 28 et 29 juin, provoquant une profonde déprime des investisseurs qui attendaient à l’inverse de réelles avancées sur le dossier grec.

Par ailleurs, l’Espagne a formellement hier sollicité l’aide financière de la zone euro pour renflouer ses banques, qui font face à des dégradations de note en chaîne, mais sans préciser le montant des capitaux dont le pays a besoin, une démarche qui a évidement soulevé un certain scepticisme de la part des marchés financiers. La dernière somme avancée était de l’ordre de 100 milliards d’euros selon l’UE. Le montant de l’aide devrait passer par le fond espagnol de soutien au secteur bancaire, ce qui risque d’alourdir sensiblement la dette publique de l’Espagne, la faisant passer de 70% à environ 90%.

Enfin, sans surprise, Ftich a abaissé la note à long terme de Chypre de BBB- à BB+ avec perspective négative alors que l’île va demander de l’aide à l’UE et à la Russie afin de recapitaliser ses banques.


 

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie