Press "Enter" to skip to content

Les nouvelles économiques du marché des changes du 9 octobre 2012

Au niveau international, après la Banque Mondiale hier, le FMI a également abaissé ses prévisions de croissance mondiale à 3.3% en 2012 et à 3.6% en 2013.

Outre-Manche, le retour à la croissance reste plus que douteux, ce qui maintient la pression sur le gouvernement et la banque centrale pour poursuivre leur soutien à l’économie. En effet, la production manufacturière s’est contractée de 1.1%, après une progression de 3.1% en juillet, et la production industrielle britannique est légèrement retombée le mois dernier, de 0.5%, comme prévu par les économistes.

Le marché des changes pâtit également des incertitudes persistantes sur la situation dans la zone euro, alors que la chancelière allemande Angela Merkel est aujourd’hui de passage en Grèce pour la première fois depuis le début de la crise de la dette en zone euro.

Enfin, à Wall Street, les investisseurs restaient attentifs à la publication de plusieurs indices avant que la saison des résultats trimestriels ne commence ce soir. L’indice de la National Federation of Independent Business (NFIB) sur l’optimisme des petites entreprises a légèrement reculé de 92.9 à 92.8. L’Indice Investor’s Business Daily (IBD)/TechnoMetrica Institute of Policy and Politics (TIPP) sur l’optimisme économique a en revanche augmenté de 51.8 à 54.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *