Les points importants de la déclaration du FOMC du mois de juin

Le procès verbal de la réunion du FOMC n’a pas vraiment créé de remous sur le marché des changes car elle s’est déroulée avant le vote en faveur du brexit. Si vous voulez malgré connaître la teneur du dernier meeting des responsables de la fed, voici les quatre points à retenir.

L’investissement des entreprises reste faible
Les responsables de la fed ont noté que l’investissement des entreprises restait faible même au cours du deuxième trimestre 2016. Cela ne présage rien de bon pour les perspectives à long terme de l’économie américaine. Si les raisons de ces faiblesses ne sont pas clairement identifiées, plusieurs causes sont possibles : ralentissement des bénéfices des sociétés, préoccupations quant aux perspectives de croissance économique, incertitude accrue en ce qui concerne l’évolution future des politiques réglementaires et fiscales nationales, une réticence persistante de la part des entreprises à entreprendre de nouveaux projets.
La question du ralentissement de l’investissement des entreprises divise les responsables de la fed. Pour certains il est symptomatique d’un ralentissement économique plus large, pour d’autres, le secteur devrait repartir grâce à la récente reprise des prix de l’énergie.
FOMC forex
Le procès verbal de la réunion du FOMC n’a pas vraiment créé de remous sur le marché des changes car elle s’est déroulée avant le vote en faveur du brexit. Si vous voulez malgré connaître la teneur du dernier meeting des responsables de la fed, voici les quatre points à retenir.

L’investissement des entreprises reste faible
Les responsables de la fed ont noté que l’investissement des entreprises restait faible même au cours du deuxième trimestre 2016. Cela ne présage rien de bon pour les perspectives à long terme de l’économie américaine. Si les raisons de ces faiblesses ne sont pas clairement identifiées, plusieurs causes sont possibles : ralentissement des bénéfices des sociétés, préoccupations quant aux perspectives de croissance économique, incertitude accrue en ce qui concerne l’évolution future des politiques réglementaires et fiscales nationales, une réticence persistante de la part des entreprises à entreprendre de nouveaux projets.
La question du ralentissement de l’investissement des entreprises divise les responsables de la fed. Pour certains il est symptomatique d’un ralentissement économique plus large, pour d’autres, le secteur devrait repartir grâce à la récente reprise des prix de l’énergie.


La fed est préoccupée par le marché du travail

Pour les responsables de la fed, le rapport NFP du mois de mai a été lamentable. Ils ont donc largement échangé sur le sujet au cours de la dernière réunion. Là encore deux écoles s’opposent, l’école des optimistes et l’école des pessimistes. Les optimistes ont fait valoir que le ralentissement de la croissance de l’emploi et la baisse du taux de participation étaient à prévoir car les conditions de travail se sont durcies en raison d’une situation proche du plein-emploi. Ils ont également souligné que les récentes grèves avaient quelque peu faussé les résultats du secteur.
Pour les pessimistes, la baisse des taux horaires moyens sont le signe d’un ralentissement plus large de la croissance et l’activité économique. Ils ont également mis en avant que d’autres indicateurs allaient dans le même sens.
Si les deux camps s’opposent, ils restent néanmoins d’accord sur une chose, les chiffres étonnamment bas du rapport NFP de mai ont fait augmenter les incertitudes quant aux perspectives du marché du travail.

Une fed prudemment optimiste sur l’inflation
La fed a récemment amélioré ses prévisions d’inflation en raison de la hausse des salaires, de l’utilisation plus serrée des ressources, de la montée des prix du pétrole et de la stabilisation de la valeur de change du dollar cette année. Cependant, le compte-rendu de la réunion du FOMC révèle que certains participants ont émis des réserves sur ces nouvelles perspectives car beaucoup de risques baissiers existent (croissance faible à l’étranger, etc.).

La fed se concentrera sur…
Les hausses de taux sont toujours d’actualité puisque les responsables de la fed ont maintenu leurs projections de hausse pour 2016. Ils ont cependant abaissé celles de 2017 et 2018. Ils estiment qu’elles dépendent trop des évolutions de l’économie nationales et mondiales.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie