Press "Enter" to skip to content

Les rumeurs des salles de marché du 8 février 2012

Le Japon jette l’éponge! On s’attendait tous à ce que l’archipel, qui nous a habitué à une bonne dose d’interventionnisme, réagisse alors que la cherté du yen pénalise sa balance commerciale et ses entreprises. Il n’en sera rien!
 
Le ministre des Finances japonais a, en début de semaine, usé une nouvelle fois d’un beau discours pour mettre en garde les marchés.

Cependant, quasiment personne n’a noté que le ministre a mis un bémol à une éventuelle intervention dans le contexte actuel: si le pays ambitionne de faire passer le yen de dessous 76 JPY à au-dessus de 78 JPY, il devra dépenser nettement plus que les 8.07 trillion de yens utilisé lors de la dernière opération du 31 octobre.

Les conditions ont nettement changé et la crise grecque – crise à rebond s’il en faut – y est pour beaucoup.
 
Afin de réussir pleinement son opération en octobre dernier, la BoJ avait été contrainte d’intervenir encore à petite dose sur les marchés pendant quatre jours. Aujourd’hui, il faudrait au moins que ce délai passe à une semaine.
 
Des pertes énormes que ne sont pas prêtes à supporter les autorités sachant qu’une éventuelle intervient risque de ne porter ses fruits que pendant trois ou quatre mois, maximum.
 
Messieurs les spéculateurs, à moins d’une intervention concertée des banques centrales, vous pouvez être tranquille! Le Japon ne risque pas d’intervenir de si tôt! Et il y a fort à parier que les membres de la banque centrale prient les Dieux grecs pour Athènes ne sombre pas!

 

Bon trading!

 

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *