Press "Enter" to skip to content

Les taux d’intérêt à la Une

Les taux d’intérêt ont une importance cruciale sur le marché des changes, influant beaucoup la stratégie des investisseurs, notamment s’ils s’adonnent au carry trade. Aujourd’hui, de nombreuses décisions de politique monétaire ont influé sur les taux. Bref aperçu.

Le comité directeur de la Riksbank a décidé de ne pas modifier ses taux aujourd’hui afin de soutenir la production et l’emploi. Un mouvement des taux ne devrait intervenir probablement que vers la fin de l’été ou le début de l’automne. Selon la banque centrale suédoise, le PIB devrait croître de 2,2% en 2010, contre 2,5% attendus précédemment. La révision à la baisse de la croissance a évidemment pesé sur la décision de la Riksbank et sur la dynamique de la couronne suédoise sur le marché des changes.

A l’inverse de la Riksbank, la banque centrale indienne a, comme prévu, décidé de relever pour la deuxième fois en l’espace d’un mois ses taux d’intérêt de 25 points de base. Cette décision a principalement été prise afin de lutter contre l’inflation qui frôle les deux chiffres, évoluant autour de 9,90%. Depuis le début du mois, la banque centrale a par ailleurs lancé un spot publicitaire, comme nous l’annoncions vendredi dernier, afin de mettre au courant la population de son rôle dans la lutte contre l’inflation. L’objectif de la banque centrale est d’atteindre d’ici à la fin de l’année budgétaire, qui s’achève en mars 2011, un taux d’inflation à 5,5%. Cependant, il semble peu réaliste que la banque centrale parvienne à atteindre un tel objectif dans le délai qu’elle s’est fixée.

Enfin, sur le marché des devises, les préoccupations contre la Grèce continuent de s’accentuer alors que des rumeurs, qui semblent avoir été confirmées indirectement par Axel Weber selon le WSJ, laissent entendre que la Grèce aurait un besoin de financement deux fois supérieur au montant total des prêts accordés par le pays de l’UE, soit entre 80 et 90 milliards d’euros. En dépit de ces inquiétudes, la monnaie unique européenne est parvenue, presque par miracle, a remonté légèrement ce matin face au dollar, après avoir considérablement baissé lors de la séance de lundi.

Enfin, la livre sterling a opéré une nette remontée face à l’euro et au billet vert en début de séance européenne suite à la publication de l’indice des prix pour le mois de mars. Cet indice s’est affiché en hausse à 0,6% sur le mois contre seulement 0,3% attendu par les économistes.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *