Press "Enter" to skip to content

Les temps forts de 2014 pour la paire EUR-USD

Alors que l’euro s’apprêtait à prendre un assez bon départ en 2014, l’année fût quelque peu délicate. Sur le forex, l’EUR-USD est allée jusqu’à 1 600 pips d’amplitude, nous vous proposons de découvrir les temps forts de la paire sur l’année.

Des niveaux de 1,4000 touchés
En début d’année, l’EUR-USD a fait quelques tentatives infructueuses pour briser la résistance psychologique de 1,3950, elle est même venue tester la marque de 1,4000. Une fois ces sommets atteints, la paire à chuter tout le reste de l’année.

Des taux de dépôt négatifs au deuxième trimestre
Vers la fin du mois de mars et le début du deuxième trimestre, la BCE a commencé à parler de taux de dépôt négatifs entrainant un recul de la monnaie européenne et des craintes déflationnistes.

Juin : première série de baisse des taux par la BCE
Le gouverneur Draghi et son équipe a finalement lancé sa nouvelle orientation de politique monétaire en juin avec une série de baisse des taux d’intérêt. Il a également annoncé la mise en place d’une LTRO ciblée et une chute des achats de titres adossés à des actifs ce qui a entrainé une vente massive d’euro.


Septembre : deuxième série de baisse des taux par la BCE
La deuxième série de baisse des taux a été annoncé en septembre et s’est avérée être un grand choc pour l’euro puisque la paire EUR-USD a connu de forts remous suite à l’annonce. Bien que Draghi ait déjà laissé entendre ses futures manœuvres lors de ses précédentes allocutions, les acteurs du marché ont été surpris de voir la tête de la BCE dévoiler des efforts de relance plus agressifs.

Un euro en forte baisse
L’EUR-USD a connu une forte baisse suite à l’annonce des taux de septembre avec un cours situé à un bien bas niveau, 1,2800. Peu après, la paire chutait encore jusqu’à 1,2500 puis remontait quelque peu pour finalement continuer de descendre.

La monnaie européenne a connu une année particulièrement difficile et cela ne semble pas s’arranger pour 2015 car il plane toujours en zone euro de forts risques de récession.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *