Press "Enter" to skip to content

L’or va-t-il pointer à 1300 dollars d’ici trois mois?

Le mois de septembre sur les marchés financiers est crucial certainement pour une seule raison: la banque centrale américaine (FED) pourrait décider d’abaisser le montant mensuel de ses rachats de bons du Trésor et de MBS en raison du redressement progressif de l’économie.

Bien que les cambistes s’attendent à ce que la diminution soit dans un premier temps faible, et déjà intégrée dans les prix du marché, elle annonce le retour à un cycle de politique monétaire plus en accord avec le mandat de la banque centrale.

La baisse progressive des rachats devrait catalyser une accentuation de la diminution du prix de l’once d’or, qui est déjà en cours depuis de nombreux mois, avec des objectifs qui diffèrent selon les institutions financières. Un seul point commun, les perspectives de rebond sont faibles. Pour la banque d’affaires Goldman Sachs, dont l’expertise est reconnue sur le marché des matières premières, dans la foulée de la réunion de la FED des 17 et 18 septembre, l’once d’or pourrait pointer autour de 1300 dollars l’once d’ici trois à six mois avec un déclin à 1200 dollars d’ici un an. Déjà, depuis le début de l’année, la chute se monte à près de 19% alors que l’année 2012 avait permis une phase de hausse conséquente. Toutefois, la banque souligne qu’une fois encore la débat attendu sur le plafond de la dette américaine, qui est presque devenu récurrent depuis quelques années, pourrait limiter les pertes de l’once d’or en provoquant de manière éphémère des comportements refuge de la part des investisseurs.

De son côté, la Société Générale table sur une chute plus rapide, selon un email qui a été envoyé avant-hier, avec la possibilité d’atteindre 1200 dollars d’ici la fin de l’année.

Pour les investisseurs particuliers, le déclin de l’or peut représenter une opportunité de diversification intéressante en ce moment, en achetant l’or une fois qu’il aura atteint un niveau plancher à partir duquel il devrait rebondir. Dans l’ensemble, les analystes financiers le fixe entre 1000 et 1200 dollars l’once, avec toutefois une grande divergence sur le moment autour duquel l’or pourrait renouer avec ces niveaux. C’est donc une stratégie de long terme qui semble s’amorcer sur le métal jaune. Les achats, en ce moment, semblent risquées et hasardeux à moins de jouer sur les micro-mouvements du marché des matières premières.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *