MarketPulse Europe: L’espoir d’un accord commercial booste le secteur auto

MarketPulse Europe: L’espoir d’un accord commercial booste le secteur auto

L’espoir d’un relâchement des relations américano-chinoises a poussé les actions européennes à la hausse vendredi, alors que les groupes industriels sensibles au commerce et les groupes de luxe ouvraient la voie et détournaient l’attention des enquêtes sur l’industrie manufacturière et des résultats bancaires décevants.

Les actions des constructeurs automobiles Daimler (DE: DAIGn), BMW (DE: BMWG), Volkswagen (DE: VOWG_p), Ferrari (MI: RACE) et Fiat Chrysler (MI: FCHA) étaient toutes à la hausse après que le président américain Donald Trump ait laissé entendre qu’un sommet américain devait se tenir en février avec son homologue chinois Xi Jinping afin de mettre un terme à la menace d’un nouveau conflit.

Les constructeurs automobiles européens ont été durement touchés par cette guerre commerciale, car une grande partie de leurs ventes en Chine provient de leurs usines situées aux États-Unis et sont vulnérables aux contre-mesures chinoises.

Les fabricants de produits de luxe Kering (PA: PRTP) et LVMH (PA: LVMH), qui avaient souffert au cours des dernières semaines du fait des signes d’un ralentissement de l’économie chinoise, faisaient également partie du groupe Euro Stoxx 50. Salvatore Ferragamo (MI: SFER), Moncler (MI: MONC) et Burberry (LON: BRBY) ont également progressé.

Les mouvements suggèrent que les nouvelles commerciales comptent plus qu’un autre ensemble d’enquêtes faibles sur le secteur manufacturier. Les chiffres de l’indice des directeurs d’achat Flash de Markit pour janvier, publiés vendredi, ont montré une contraction en Chine, en Allemagne et en Italie. Le PMI britannique a également ralenti plus que prévu, même s’il est resté supérieur à 50, le niveau qui indique une croissance.

Ailleurs, c’était un mauvais jour pour les banques européennes. Deutsche Bank (DE: DBKGn) a poursuivi sa dégringolade pour un troisième jour après une nouvelle déception, avec une perte nette pour le quatrième trimestre après une chute de 23% des revenus de son activité principale de négoce d’obligations et de devises. Caixabank (MC: CABK) et Sabadell (MC: SABE), deux des plus grandes banques espagnoles, ont également perdu plus de 5% après avoir manqué les estimations du quatrième trimestre, bien que BBVA (MC: BBVA) soit en hausse: la vente de son activité chilienne et une solide performance au Mexique ont permis de compenser la faiblesse de la Turquie touchée par la crise. Danske Bank (CO: DANSKE), touchée l’année dernière par un scandale de blanchiment d’argent, a progressé de 0,8%, son rapport du quatrième trimestre ayant été reçu sans aucun nouveau choc.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie