Press "Enter" to skip to content

Mouvements toujours exagérés sur le Forex

• Quatrième séance de hausse pour l’euro/dollar

• Le CHF, grand vainqueur tandis que le rand perdant de la journée d’hier

• Nombreuses statistiques américaines dès cet après-midi

L’euro continue de profiter du rallye de fin d’année sur les marchés actions, avec une quatrième séance consécutive de hausse pour l’EURUSD hier. Des indicateurs américains légèrement moins bons que prévu, en raison essentiellement d’un rééquilibrage saisonnier, et surtout quelques annonces dans un marché connaissant des volumes faibles ont suffi pour faire grimper l’EUR autour de 1.38 sur le Forex.

Parmi les facteurs de hausse décisifs:

– le commentaire de Mario Draghi évacuant la possibilité d’une nouvelle baisse des taux dans la zone euro

– une bonne émission obligataire italienne pour 3 milliards d’euros assortie d’un coût d’emprunt en fort recul

Habituellement, une telle émission obligataire n’aura pas fait tant réagir le marché des changes mais, dans les conditions spécifiques de la fin d’année, la moindre annonce peut avoir de fortes répercussions. Les cambistes présents sur le Forex tentent de finir 2013 avec de bons gains, ceux qui sont acheteurs sur l’euro devraient effectivement réussir leur pari.

On notera toutefois que le dollar confirme sa remontée face aux autres monnaies, avec notamment un point bas de cinq ans atteint pour le yen face au billet vert. La tendance de long terme sur l’USDJPY est manifeste. Ce qui n’exclut pas en chemin des corrections qui peuvent permettre aux cambistes d’entrer sur le marché.

Au niveau du Forex dans son ensemble, la monnaie qui affiche la meilleure performance pour la séance d’hier est le franc suisse avec une progression de 2.2% face à l’USD. Le rand sud-africain est en revanche en queue de peloton avec une diminution de 2.5%, toujours face au dollar américain.

La couronne suédoise finit cette année sur une bonne note, soutenue par la progression des ventes au détail de 0.9% en novembre sur un mois, un niveau largement supérieur au consensus Bloomberg (0.4%). Après des données suédoises de l’automne décevantes pour la plupart, cette forte progression a entrainé une réaction certainement exagérée de la part des cambistes. Bilan: 1.5% de gagné face à l’USD et 1.1% face à l’EUR en une séance.

Enfin, la chute du BRL se poursuit face à l’USD, avec un retour à 2.3629 bien que le potentiel baissier reste limité sur le moyen terme. Une phase de stabilisation devrait commencer dès mi-janvier.

Aujourd’hui, le calendrier économique est dominé encore une fois par l’actualité américaine avec l’indice S&P Case Shiller, les directeurs d’achat de Chicago et enfin l’indice de confiance du Conference Board (Commentaire détaillé: 2014 va commencer avec des annonces économiques de taille – Les voici:). On retiendra principalement une certaine atténuation de l’activité mais la croissance est fermement de retour outre-Atlantique, ce qui devrait se confirmer en 2014. Parmi les indicateurs les plus décisifs, la bonne tenue de la confiance des consommateurs américains. Ce qui devrait se traduire par une poursuite de la hausse des principales paires de devises en USD. Une exception: l’euro pourrait encore capitaliser sur la montée des indices, en raison de la corrélation positive qui existe entre ces actifs financiers. Il faudra profiter tant qu’il est encore temps de la hausse de l’euro car elle devrait être éphémère. Le différentiel de croissance et de politique monétaire entre les deux bords de l’Atlantique va finir par jouer en faveur du dollar.

La volatilité restera la clef de compréhension du marché des changes aujourd’hui. Attention au dé-bouclage des positions par les cambistes juste avant de passer à la nouvelle année, afin de commencer avec un carnet d’ordres repartant de zéro.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *