Press "Enter" to skip to content

Perspective forex: Taux de change optimal pour le real brésilien

La reprise économique est confirmée au Brésil avec un chiffre du PIB au T2 qui est ressorti en hausse par rapport au consensus des économistes, après une performance au T1 qui avait soulevé de sérieuses inquiétudes. Toutefois, les perspectives restent globalement fragiles puisque l’économie brésilienne fait face à de nombreux défis et elle pourrait être incapable, à moyen terme, de renouer avec des niveaux d’avant 2008.

Le principal défi est lié au niveau de l’inflation qui reste dans la borne haute de la cible fixée par la banque centrale: 4.5% + ou – 2 points de pourcentage. La faiblesse du real brésilien constitue l’un des risques haussiers les plus significatifs à ce propos. L’autre défi est la gestion de la crise sociale, qui s’était au printemps manifesté par des émeutes géantes dans les plus grandes villes du pays. La hausse récente du taux de chômage, qui semble mettre un terme à la tendance de moyen terme à la baisse, pourrait accentuer les tensions.

Les fondamentaux économiques brésiliens restent cependant, dans certains secteurs clés, rassurants. Ainsi, en octobre, le PMI manufacturier a franchi le seuil de 50 séparant la contraction de l’activité mais une attention particulière devra être nécessaire afin de s’assurer que ce mouvement perdure.

Face à une inflation qui reste élevée, la banque centrale pourrait dans les prochains mois relever de nouveau ses taux mais sa marge de manoeuvre demeure limitée depuis près de quatre ans dans un contexte de croissance faible.

Le real brésilien réagira certainement plus en fonction du contexte économique mondial et de l’appétit au risque qu’en fonction des décisions de politique monétaire brésilienne. La perspective de plus en plus probable au premier semestre 2013 du tapering aux Etats-Unis représente un fort biais baissier pour le real brésilien. Le potentiel de dépréciation reste limitée par les vagues importantes de vente en fin d’été, toujours en réaction à la possibilité d’un tapering. Ce scénario est donc en partie déjà intégré dans les cours sur le forex.

Le niveau actuel du taux de change, autour de 2.30, parait optimal sur un horizon d’investissement de court et moyen terme avec toutefois des opportunités bien présentes dans des stratégies hebdomadaires de placement sur le marché des changes. A condition de prendre en compte le coût élevé du spread pratiqué qui réduit substantiellement la marge de manoeuvre des cambistes sur cette monnaie.
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *