Press "Enter" to skip to content

Prévisions économiques de Saxo Bank

Le spécialiste du trading en ligne Saxo Bank recommande la prudence aux investisseurs pour le troisième trimestre. Voici les principaux conseils du courtier en ligne:

Pour la banque en ligne, la crise n’est pas sous contrôle et les marchés réagiront négativement aux déséquilibres prolongés liés à la dette souveraine. David Karsbøl, le chef économiste de Saxo Bank, a déclaré que la banque maintenait ses prévisions annonçant des taux directeurs très bas pour l’avenir proche.

L’équipe stratégique de la banque prévoit une baisse du prix des actions. En effet, un ralentissement de la croissance chinoise semble probable, tandis que les déséquilibres persistants des marchés de la dette des PIIGS (Portugal, Italie, Irlande, Grèce et Espagne) exigeront des actions de la part des membres de la zone euro aux finances plus saines. Les coupes dans les dépenses publiques seront ainsi draconiennes.

La saison de publication des bénéfices s’annonce faste, mais uniquement en raison des réductions de coûts et non de croissance en termes de volume. A court terme, David Karsbøl ne prévoit ni inflation ni hausse des chiffres d’affaires. En outre, la tendance baissière des actions sera accentuée par la réinitialisation des titres Alt-A (alternative A-paper) et Option ARM (hypothèques à taux variable) aux Etats-Unis, qui devrait relancer les défaillances de remboursement.

David Karsbøl commente ainsi les prévisions:

La crise actuelle de l’endettement des PIIGS n’est pas maîtrisée, et le seul moyen de la résoudre est de réduire les déficits budgétaires de manière bien plus rapide et drastique que ce qui est fait actuellement. Les dépenses publiques débridées évincent la consommation et l’investissement privé, et il faut s’attendre à une réaction négative des marchés face à la persistance de déséquilibres considérables sur les marchés de la dette des Etats. Les coupures budgétaires en Allemagne, par exemple, sont un bon début mais sont loin d’être suffisantes.

Le chef économiste de Saxo Bank ajoute:

Il est clair que les thèmes macroéconomiques ont repris de l’importance sur les marchés des actions. Nous ne nous attendons pas à nouvelle baisse des bénéfices mais à une stagnation. Au vu des bénéfices probables des entreprises, nous prévoyons un rétablissement à court terme en matière de risques, mais les problèmes soulevés par la crise n’ont pas du tout été résolus. En conséquence, la volatilité des taux de change a de bonnes chances de s’aggraver. Notre conseil aux investisseurs est donc de rester prudents.

Q3 2010: perspectives

Analyse générale des marchés

Contrairement à une idée répandue, des déficits publics élevés nuisent à la croissance, surtout dans le contexte actuel caractérisé par un manque de liquidités. D’après Saxo Bank, le marché sera affecté par la croissance des déséquilibres entraînée par des dépenses étatiques toujours incontrôlées, à l’instar de ce qui s’est passé lors des ventes massives de mai dernier. Toutefois, les analystes estiment que les bonnes nouvelles à venir de cette période, du côté des bénéfices des sociétés, devraient apporter une vague d’optimisme.

Macroéconomie

Aux Etats-Unis, les efforts de relance s’essouflent déjà et devraient quasiment cesser au cours du second semestre. Saxo Bank estime que cela pourrait nuire à la croissance fin 2010, et que l’investissement sera freiné par une faible utilisation des capacités et les importants stocks d’invendus du secteur du logement. En ce qui concerne le Japon, Saxo Bank s’attend à une poursuite de la croissance, mais à un rythme moins soutenu, la croissance des exportations souffrant de la faiblesse de l’euro. Il ne fait pas de doute pour la banque que l’endettement excessif constitue le problème fondamental de beaucoup de pays de la zone euro; cela dit, d’autres facteurs entravent l’activité économique. La dépense privée, plombée par un marché du travail déprimé, battra de l’aile au troisième trimestre.

Marchés des devises

Saxo Bank estime que la conjoncture dans la zone euro continuera d’exercer une forte influence sur les invetisseurs et leur propension à prendre des risques. Toutefois, les analystes de la banque estiment que ce thème occupe trop les marchés. D’autres questions macroéconomiques pourraient surgir ce trimestre, telles que les bulles immobilières considérables des pays exportateurs de matières premières, l’austérité et la pression vers le désendettement public, ou encore la remise en question des espoirs de croissance pour la Chine et les marchés émergents.

Actions

Sur les marchés des actions au second semestre 2010, les analystes s’attendent à d’autres troubles qui devraient maintenir la prime de risque durablement élevée et réduire les attentes en matière de bénéfices pour 2011 et 2012. Toutefois, ils prévoient des rebonds sur les marchés des actions suite à de bonnes surprises du côté des bénéfices.

Matières premières

L’aversion au risque, provenant des craintes liées aux dettes souveraines et au risque de double dip recession, perdurera au troisième trimestre. Les analystes estiment que le point culminant de l’année a déjà été atteint et que le niveau de risque, en ce début de second semestre 2010, laisse prévoir des prix baissiers. La vigueur persistante du dollar, combinée au ralentissement de la reprise mondiale, devrait maintenir le marché bien approvisionné et donc pousser les prix à la baisse.

Taux directeurs

L’équipe stratégique de Saxo Bank maintient ses prévisions de taux directeurs très bas pour le futur proche.

© Saxo Bank

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *