Press "Enter" to skip to content

“Enfin!”

“Enfin!”. C’est ce qu’ont dû se dire les cambistes lorsqu’ils ont entendu les décisions prises par les 27 chefs d’Etat et de gouvernement membres de l’Union européenne participant au Sommet de Bruxelles jeudi et vendredi derniers.

Il est vrai que la semaine dernière, la paire était au plus mal. L’eurodollar s’était inscrit dans un canal baissier qui ne semblait pas finir allant même jusqu’à atteindre 1.2290!

Mais cette descente aux enfers qui avait commencé en mars alors que l’eurodollar était à 1.3450 semble maintenant être compromise. En effet, les accords surprises trouvés par les 27 ont réussi à rassurer et apaiser les différents marchés.

Ces accords ont été possibles grâce à l’Italie et à l’Espagne qui ont su tenir tête à l’Allemagne en annonçant qu’ils ne signeraient aucun accord si une mesure stabilisatrice à court terme n’était pas mise en oeuvre.

Comme prévu, le pacte de croissance qui mobilisera 120 milliards d’euros pour des mesures favorisant la croissance a été voté.

François Hollande a annoncé qu’une taxe sur les transactions financières sera étudiée d’ici la fin de l’année et qu’elle concernera 9 pays au minimum.

Le rôle de la BCE a aussi été révisé. Dorénavant, la Banque Centrale Européenne aura un pouvoir de supervision “directe” sur les banques pour pouvoir mieux surveiller les Etats membres et éviter les faillites surprises. Pour cela, les banques seront directement recapitalisées par le Mécanisme européen de stabilité (MES) et le fonds de secours de la zone euro. Cependant, cela ne pourra être effectif que lorsque le mécanisme de surveillance unique sera crée. Afin que les prêteurs continuent à financer les banques, le MES perd son statut de “senior” ; c’est-à-dire qu’il ne sera plus le premier remboursé en cas de faillite.

Enfin, cela était réclamé depuis longtemps par Mario Monti, il est prévu que les dettes d’Etat soient rachetées par les Fonds de sauvetage.

D’un point de vue chartiste, on peut voir que ces accords inespérés ont été un franc succès. En effet, lorsque les 27 ont annoncé qu’ils avaient trouvé un accord dans la nuit de jeudi à vendredi (à 3 h 00 GMT+1), la paire EURUSD a bondi de 1.2445 à 1.2627. L’eurodollar a même atteint 1.2695 en fin d’après-midi vendredi, c’est-à-dire une augmentation de 1.46 % en une journée! La paire la plus échangée du Forex s’est ensuite stabilisée à 1.2655.

Il est encore trop tôt pour parler de supports et de résistance. Cependant, il est fort probable que l’euro continue de s’apprécier face au dollar. Nous en saurons plus au cours de la journée.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *