Press "Enter" to skip to content

Que retenir de la dernière réunion du FOMC

Le compte-rendu du FOMC a tendance à causer beaucoup de volatilité sur le marché des changes. De ce fait, vous trouverez dans cet article, ce qu’il fallait retenir de la dernière déclaration ainsi que la direction dans laquelle pourrait avancer le dollar sur le forex.

Une hausse des taux peu probable avant avril
Les minutes du FOMC ont confirmé que la fed n’était pas pressée d’opérer un resserrement de politique monétaire. Cela n’est pas vraiment une surprise car les responsables américains ont déjà mentionné à plusieurs reprises qu’il faudrait être patient pour voir la mise en œuvre d’ajustement politique.
Plus précisément, le compte-rendu a montré que le comité ne commencerait son processus de normalisation qu’à partir du deuxième trimestre de l’année si bien sur, les données économiques continuent de se maintenir d’ici là.

Une inflation qui reste une préoccupation majeure
Le ton prudent maintenu par la fed repose principalement sur le fait que les pressions inflationnistes s’affaiblissent encore notamment en raison de la baisse des prix du pétrole. Selon le compte-rendu, les membres du FOMC aimeraient voir l’inflation de base située plus près de leur cible de 2% avant de commencer des changements de politique monétaire.
Pour l’instant, l’IPC de base se situe à 1,4% et l’indice relatif aux dépenses de consommation est en hausse d’1,2% sur l’année. Gardez à l’esprit que l’IPC américain se situe en dessous de la cible depuis 31 mois et cela pourrait continuer dans les mois à venir.


Une confiance dans l’économie domestique

L’inflation mise à part, les minutes du FOMC ont été encore relativement optimistes concernant l’évaluation des perspectives économiques. Même si les autres grandes économies sont actuellement confrontées à des défis, la tête de la fed a assuré que les menaces externes étaient compensées par un développement positif au niveau local.
D’une part, les dépenses de consommation ont connu une croissance robuste, l’effondrement des prix du pétrole a en effet permis aux américains d’utiliser leur revenu disponible pour consommer. Les gains en matière d’embauche, ont également augmenté la confiance des consommateurs car ils pourraient se traduire en augmentation de la demande et donc de la production des entreprises.

Alors que l’année 2014 fût très favorable pour le dollar américain, il semblerait que l’on se dirige à nouveau, vers une nouvelle année faste pour la monnaie américaine.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *