Quelle décision de banque centrale allez-vous choisir de trader cette semaine?

Les banques centrales sont une nouvelle fois au rendez-vous cette semaine, avec notamment trois réunions cruciales: celles de la RBA, de la BoE et enfin de la BCE. Comme c'est toujours le cas, ces décisions risquent d'influencer grandement sur les taux de change, surtout en cas de changement de politique monétaire.

La décision de la Banque de Réserve Australienne (RBA) le 4 juin à 6h30

Lors de sa précédente réunion, la RBA avait pris de court les cambistes en décidant de baisser son taux directeur à 2.75% afin de soutenir l'économie, comme l'avait souligné le gouverneur Glenn Stevens. Le taux d'inflation dans le pays étant à un faible niveau, la marge de manoeuvre de la banque centrale pour abaisser les taux reste intacte. Certains économistes ont également souligné la force du dollar australien qui était une des raisons du ralentissement économique australien, cela ne semble plus autant le cas désormais puisque la paire AUD/USD n'a cessé de chuter ces dernières semaines. Le marché des changes ne s'attend pas cette semaine à une nouvelle baisse des taux mais la RBA pourrait déjà laisser la porte ouverte à un tel mouvement. Dans ce cas, cela conforterait la tendance fortement à la baisse du dollar australien.

La décision de la Banque d'Angleterre (BoE) le 6 juin à 13h00

devises du_march_des_changes

Les banques centrales sont une nouvelle fois au rendez-vous cette semaine, avec notamment trois réunions cruciales: celles de la RBA, de la BoE et enfin de la BCE. Comme c’est toujours le cas, ces décisions risquent d’influencer grandement sur les taux de change, surtout en cas de changement de politique monétaire.

La décision de la Banque de Réserve Australienne (RBA) le 4 juin à 6h30

Lors de sa précédente réunion, la RBA avait pris de court les cambistes en décidant de baisser son taux directeur à 2.75% afin de soutenir l’économie, comme l’avait souligné le gouverneur Glenn Stevens. Le taux d’inflation dans le pays étant à un faible niveau, la marge de manoeuvre de la banque centrale pour abaisser les taux reste intacte. Certains économistes ont également souligné la force du dollar australien qui était une des raisons du ralentissement économique australien, cela ne semble plus autant le cas désormais puisque la paire AUD/USD n’a cessé de chuter ces dernières semaines. Le marché des changes ne s’attend pas cette semaine à une nouvelle baisse des taux mais la RBA pourrait déjà laisser la porte ouverte à un tel mouvement. Dans ce cas, cela conforterait la tendance fortement à la baisse du dollar australien.

La décision de la Banque d’Angleterre (BoE) le 6 juin à 13h00

Bien qu’aucun changement réel de politique monétaire n’est attendu, les cambistes ont pu constater dernièrement un changement de ton de la part de la BoE, étant donné que l’économie britannique a renoué avec la croissance au premier trimestre de cette année. En d’autres termes, les Britanniques ont évité de justesse un récession en triple-creux. Toutefois, la reprise doit être encore confortée et les analystes forex s’attendent à ce que le nouveau gouverneur dès juillet annonce de nouveaux assouplissements qui sont rendus possible par la baisse de l’inflation en-dessous des prévisions. A noter que la décision de politique monétaire de ce jeudi sera la dernière rendue par le gouverneur King. Il devrait simplement tracer la voie pour son successeur. La confirmation de futurs assouplissements devraient engendrer mécaniquement une baisse de la livre sterling face aux autres monnaies.

La décision de la Banque Centrale Européenne (BCE), le 6 juin à 12h30

L’euro a connu une forte avancée dans la foulée de la dernière décision de politique monétaire de la BCE. Après des mois de spéculation, les membres du Conseil des gouverneurs ont finalement décidé de soutenir l’économie de la zone euro en abaissant le taux de refinancement à 0.50%. Cette nouvelle n’était pas totalement une surprise mais quand même elle a pris de court beaucoup de cambistes. La BCE a décidé d’intervenir en raison de la situation économique de la zone euro qui demeure morose, de la chute de la confiance des marchés, des entreprises et des ménages et en raison d’une inflation en dégringolade complète. Les participations du marché ne parient pas sur une nouvelle baisse des taux dans l’immédiat mais cette réunion devrait peut être permettre d’en savoir plus sur la stratégie à venir de Mario Draghi qui a évoqué au cours des dernières semaines la possibilité d’une baisse du taux de refinancement une nouvelle fois ou des taux de dépôt négatifs.
 

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie