Press "Enter" to skip to content

Quelles perspectives pour le forex ?

Le discours prononcé par Ben Bernanke à la conférence de Barcelone en début de semaine dernière n’a certes pas eu un impact majeur sur le dollar. Cependant, il a marqué un tournant sur le Forex puisque Ben Bernanke a, clairement et sans ambiguïté, laissé entendre que la Fed adopterait le statu quo lors de la prochaine réunion du comité de politique monétaire.

Un tel tournant nécessite de faire le point sur l’état du marché des changes où deux tendances majeures se dessinent.

1. Le rebond du dollar

D’abord, les dernières statistiques confirment une résistance meilleure que prévu de l’économie américaine. Personne ne peut le nier. Ces statistiques soutiennent évidemment la reprise du dollar.

Sur le court terme, le dollar devrait baisser face à un panier de devises asiatiques mais un revirement de tendance sur la paire euro/dollar n’est pas attendu.

Par contre, sur le moyen terme, l’euro devrait baisser. En effet, la hausse de l’euro est arrivée à son terme. La devise de la zone euro est incontestablement sur évaluée comme l’indique l’analyse fondamentale. Son potentiel haussier est, par conséquent, très faible. L’euro devrait donc fléchir prochainement.

Les grands acteurs de la gestion de portefeuille, dont les fonds de pension, misent d’ailleurs sur cette baisse. Prévoyant un retournement de tendance, ils se sont repositionnés sur le dollar en achetant abondamment des dollars. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les achats sont deux fois supérieurs à la moyenne des douze derniers mois. Depuis le sauvetage de la Bearn Stearns par la Fed à la mi-mars, les investisseurs institutionnels ont repris confiance ce qui peut expliquer la récente stabilisation de la devise américaine dans la tranche de 1,60 et 1,50.

2. L’élargissement du marché des devises

A coté du dollar, de l’euro, du yen, du franc suisse et des autres devises majeures quotidiennement traitées, les traders, qui cherchent à adopter une stratégie de diversification, s’intéressent de plus en plus à de nouvelles devises, dont l’intérêt est parfois éphémère. Le récent record du real brésilien face au dollar est d’ailleurs l’illustration parfaite de cet élargissement constant du marché des changes vers de nouvelles devises, très souvent liées à des pays émergents. Depuis cinq ans, ce phénomène s’est accentué avec l’avènement de l’Amérique latine et de l’Asie du Sud Est parmi le concert des nations. Le real brésilien, certaines monnaies d’Europe de l’Est, dont le zloty, ou encore la livre égyptienne éveillent l’intérêt.

Cependant, les évolutions sont tellement rapides sur le Forex que les monnaies peuvent disparaître aussi vites qu’elles sont apparues. C’est le cas de la couronne islandaise qui était très à la mode chez les traders l’an dernier et qui n’est presque plus jouée aujourd’hui en raison de la situation économique.

Les monnaies du Golfe pourraient à leur tour devenir attractives dans six mois à un an en raison des retombées de la hausse du prix du pétrole mais la question qui demeure est la suivante : Jusqu’à quand ?

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *