Press "Enter" to skip to content

Regain d’appétit pour le risque sur le forex

L’annonce lundi dernier du sauvetage du groupe financier Ambac, le deuxième rehausseur de crédit américain, a redonné confiance aux investisseurs qui sont retournés vers les carry trades. En effet, Dresdner Bank, une filiale du groupe d’assurance Alliance, s’est dite prête à soutenir un plan de rescousse en faveur du groupe américain.

Cette récente annonce, même si elle ne devrait avoir un effet que très temporaire sur le marché des changes, a permis de rassurer les traders qui ont considérablement perdus confiance dans le dollar depuis la crise du crédit.

Ainsi, les investisseurs se sont portés massivement sur les carry trades d’où une chute conséquente du yen. En effet, afin de financer les carry trades, les investisseurs jouent des faibles taux d’intérêt japonais ce qui fait chuter le yen sur le marché des devises.

Les devises à fort taux d’intérêt ont, en revanche, profité de cette situation d’embellie, à l’instar du dollar néo-zélandais. Ce dernier, qui possède les taux les plus élevés parmi les pays industrialisés, à 8,25%, a progressé sur la journée d’hier à des niveaux jamais atteints depuis son flottement d’il y a 23 ans. Le dollar australien et la livre sterling ont également affiché des gains face à la devise japonaise.

Sans lien direct avec cette vague d’optimisme, le dollar canadien s’est apprécié de 1,7 cent lundi sur le marché des changes par rapport à sa valeur à la fermeture des marchés vendredi sans qu’il n’y ait de facteur pour expliquer cette progression.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *