Press "Enter" to skip to content

Regain de confiance en zone euro, inquiétudes outre-Atlantique: une fin d’année peu commune

Cette semaine, toute l’attention des marchés s’est concentrée sur l’actualité américaine. Les investisseurs forex sont restés dans l’attente de la réunion de la FED qui s’est tenue mercredi. A son issue, les rumeurs concernant l’intervention de la FED pour stimuler sa politique monétaire se sont confirmées. La Reserve Fédérale américaine a dévoilé son programme de rachat de dette à hauteur de 45 milliards de dollars par mois ainsi que le maintien de son taux directeur au niveau quasi-nul de 0.25%.

Dans le cadre du nouveau plan de relance de l’économie américaine, la banque centrale américaine a décidé de racheter des bons du Trésor américain. Selon les prévisions de 2013, le lancement des mesures de soutien à l’économie américaine ne devrait pas s’arrêter là. L’inquiétude des cambistes s’est donc accrue, d’autant plus qu’ils restent dans l’attente d’avancées sur la question du mur budgétaire. Aucun accord n’a encore été trouvé entre Républicains et Démocrates.

Heureusement, les publications macroéconomiques de la semaine ont révélées des chiffres de l’emploi américain toujours en amélioration. Le taux de chômage est ressorti à 7.7% contre un précédent et un consensus à 7.9%.

En zone euro, le succès du rachat de sa dette par la Grèce a rassuré les marchés. Le montant du programme dépasse les 30 milliards d’euros d’obligations. La confiance des investisseurs semble reconquise, surtout depuis la réunion des ministres européens des Finances mercredi à Bruxelles qui s’est soldée par un accord sur une supervision unique de 200 banques de la zone euro par la BCE. Grâce à cet accord qui devrait éviter de nouvelles crises financières, les investisseurs sont de plus en plus optimistes sur l’avenir de la zone euro.

Ni la démission de Mario Monti du gouvernement italien, ni l’annonce de la banque centrale d’Irlande qui demande plus de temps pour rembourser l’argent qui lui a été prêté pour renflouer ses banques n’ont l’air de perturber l’euphorie qui règne en Europe, notamment soutenue par la publication d’un indice ZEW de la confiance des investisseurs allemand à 6.9.

L’atmosphère qui s’installe en zone euro est en accord avec les prévisions des analystes pour l’année à venir. L’Euroland restera risqué, mais le risque sera nettement moindre qu’en 2012.

Analyse technique:

EURUSD: Cette semaine, l’euro a gagné du terrain face à la majorité de ses contreparties. L’amélioration de la situation en Grèce et l’accord sur la supervision bancaire ont eu tous leurs effets positifs sur la monnaie unique. Face au dollar, l’euro grimpe de 1.21% cette semaine. Une progression fulgurante qui porte la paire au-delà des 1.30. La paire a commencé sa semaine par un plus bas à 1.2877 pour la finir sur un plus haut à 1.3119 aujourd’hui.

USDJPY: La paire a progressé de 1.41% cette semaine, traduisant les effets des décisions de la FED couplées aux spéculations qui portent sur la victoire de l’opposition japonaise. Si Shinzo Abe l’emporte, il faudra s’attendre à une politique de relance illimitée de la Banque du Japon. L’USDJPY a atteint son plus bas mardi à 82.1050 et son plus haut aujourd’hui à 83.9550.

GBPUSD: La GBPUSD a progressé de 0.50% cette semaine. Avec la baisse des commandes enregistrées auprès des fabricants britanniques, la livre a perdu du terrain face à beaucoup de devises. Contre le dollar, sa valeur a fluctué cette semaine entre 1.6002 lundi et 1.6173 mercredi.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *