Réorganisation importante de BoA avant une inévitable recapitalisation boursière

Il n'y a quasiment pas une seule journée, depuis près de quinze jours, sans que Bank of America (BoA) ne fasse la Une de l'actualité. Hier, dans ces mêmes colonnes, nous évoquions l'inévitable recapitalisation boursière du groupe afin de faire face à une dépréciation de ses actifs, notamment des prêts hypothécaires détenus.
En moins d'un an, sa seule activité de crédits immobiliers lui a fait perdre près de 22 milliards de dollars. De plus, la banque fait aussi face à une nouvelle plainte qui pourrait, selon le WSJ, lui coûter 410 millions de dollars au sujet des agios qu'elle applique sur les découverts de ses clients et à d'autres sanctions pour des saisies immobilières non fondées qui pourraient lui coûter 1.5 milliard de dollars.
Avant d'amorcer cette nécessaire phase de redressement du groupe, le PDG Brian Moynihan a annoncé une réorganisation importante de la direction de la banque basée à Charlotte, en Caroline du Nord. Le président Sallie Krawcheck, en charge des activités de gestion de fortune et d'investissement, a annoncé son départ ainsi que le président Joe Price qui gérait la division de services bancaires aux particuliers et aux petites entreprises. .
Parallèlement à ces départs, le groupe a annoncé une division en deux des activités de Merrill Lynch, qui avait été racheté à l'occasion de la chute de Lehman Brothers. Pour gérer les deux nouvelles entités créées, David Darnell et Tom Montag ont été nommé en tant que directeurs opérationnels.
La division des activités de Merrill Lynch, qui était attendue par les spécialistes, va conduire à intégrer la division courtage de la société dans le reste des activités de BoA tandis que la division trading et investissement institutionnel sera séparée du reste du groupe et directement gérée par Tom Montag.
Cette réorganisation ouvre ainsi la voie à une massive recapitalisation boursière comme nous l'avions évoqué hier.
Il n'y a quasiment pas une seule journée, depuis près de quinze jours, sans que Bank of America (BoA) ne fasse la Une de l'actualité. Hier, dans ces mêmes colonnes, nous évoquions l'inévitable recapitalisation boursière du groupe afin de faire face à une dépréciation de ses actifs, notamment des prêts hypothécaires détenus.
En moins d'un an, sa seule activité de crédits immobiliers lui a fait perdre près de 22 milliards de dollars. De plus, la banque fait aussi face à une nouvelle plainte qui pourrait, selon le WSJ, lui coûter 410 millions de dollars au sujet des agios qu'elle applique sur les découverts de ses clients et à d'autres sanctions pour des saisies immobilières non fondées qui pourraient lui coûter 1.5 milliard de dollars.
bank-of-america11
Il n’y a quasiment pas une seule journée, depuis près de quinze jours, sans que Bank of America (BoA) ne fasse la Une de l’actualité. Hier, dans ces mêmes colonnes, nous évoquions l’inévitable recapitalisation boursière du groupe afin de faire face à une dépréciation de ses actifs, notamment des prêts hypothécaires détenus.
En moins d’un an, sa seule activité de crédits immobiliers lui a fait perdre près de 22 milliards de dollars. De plus, la banque fait aussi face à une nouvelle plainte qui pourrait, selon le WSJ, lui coûter 410 millions de dollars au sujet des agios qu’elle applique sur les découverts de ses clients et à d’autres sanctions pour des saisies immobilières non fondées qui pourraient lui coûter 1.5 milliard de dollars.
Avant d’amorcer cette nécessaire phase de redressement du groupe, le PDG Brian Moynihan a annoncé une réorganisation importante de la direction de la banque basée à Charlotte, en Caroline du Nord. Le président Sallie Krawcheck, en charge des activités de gestion de fortune et d’investissement, a annoncé son départ ainsi que le président Joe Price qui gérait la division de services bancaires aux particuliers et aux petites entreprises. .
Parallèlement à ces départs, le groupe a annoncé une division en deux des activités de Merrill Lynch, qui avait été racheté à l’occasion de la chute de Lehman Brothers. Pour gérer les deux nouvelles entités créées, David Darnell et Tom Montag ont été nommé en tant que directeurs opérationnels.
La division des activités de Merrill Lynch, qui était attendue par les spécialistes, va conduire à intégrer la division courtage de la société dans le reste des activités de BoA tandis que la division trading et investissement institutionnel sera séparée du reste du groupe et directement gérée par Tom Montag.
Cette réorganisation ouvre ainsi la voie à une massive recapitalisation boursière comme nous l’avions évoqué hier.
Il n’y a quasiment pas une seule journée, depuis près de quinze jours, sans que Bank of America (BoA) ne fasse la Une de l’actualité. Hier, dans ces mêmes colonnes, nous évoquions l’inévitable recapitalisation boursière du groupe afin de faire face à une dépréciation de ses actifs, notamment des prêts hypothécaires détenus.
En moins d’un an, sa seule activité de crédits immobiliers lui a fait perdre près de 22 milliards de dollars. De plus, la banque fait aussi face à une nouvelle plainte qui pourrait, selon le WSJ, lui coûter 410 millions de dollars au sujet des agios qu’elle applique sur les découverts de ses clients et à d’autres sanctions pour des saisies immobilières non fondées qui pourraient lui coûter 1.5 milliard de dollars.
Avant d’amorcer cette nécessaire phase de redressement du groupe, le PDG Brian Moynihan a annoncé une réorganisation importante de la direction de la banque basée à Charlotte, en Caroline du Nord. Le président Sallie Krawcheck, en charge des activités de gestion de fortune et d’investissement, a annoncé son départ ainsi que le président Joe Price qui gérait la division de services bancaires aux particuliers et aux petites entreprises.
Parallèlement à ces départs, le groupe a annoncé une division en deux des activités de Merrill Lynch, qui avait été racheté à l’occasion de la chute de Lehman Brothers. Pour gérer les deux nouvelles entités créées, David Darnell et Tom Montag ont été nommé en tant que directeurs opérationnels.
La division des activités de Merrill Lynch, qui était attendue par les spécialistes, va conduire à intégrer la division courtage de la société dans le reste des activités de BoA tandis que la division trading et investissement institutionnel sera séparée du reste du groupe et directement gérée par Tom Montag.
Cette réorganisation ouvre ainsi la voie à une massive recapitalisation boursière comme nous l’avons affirmé hier.
user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie