Retour sur la conférence de presse du FOMC

Suite à la conférence de presse du FOMC, le dollar américain a progressé par rapport à la plupart de ses homologues du marché des changes. Que contenait la déclaration pour entrainer une telle réaction du billet vert ? C’est ce que nous verrons aujourd’hui.

Un vote pour le maintien des taux unanime
Comme prévu, la banque centrale des Etats-Unis a décidé de maintenir la fourchette cible pour le taux des fonds fédéraux entre 0,75% et 1%. Cette décision a d’ailleurs été parfaitement unanime.

La fed ne fait pas cas du désastreux rapport sur les emplois non agricoles du mois de mars
Selon le communiqué de presse, les gains d’emploi ont été relativement solides ces derniers mois et le taux de chômage a diminué. Aucune mention du désastreux rapport NFP de mars.

Une faible croissance du PIB au premier trimestre
La semaine dernière, le bureau d’analyse économique des Etats-Unis a révélé que le PIB du premier trimestre n’a progressé que de 0,7% par rapport au trimestre précédent. Il s’agit du taux d’expansion le plus faible en trois ans et le deuxième mois consécutifs qui révèle un ralentissement. Cependant, la fed n’a pas semblé inquiète du tout. Elle a reconnu que la croissance de l’activité économique avait ralenti mais elle a aussi ajouté que ce ralentissement était transitoire.
FOMC forex
Suite à la conférence de presse du FOMC, le dollar américain a progressé par rapport à la plupart de ses homologues du marché des changes. Que contenait la déclaration pour entrainer une telle réaction du billet vert ? C’est ce que nous verrons aujourd’hui.

Un vote pour le maintien des taux unanime
Comme prévu, la banque centrale des Etats-Unis a décidé de maintenir la fourchette cible pour le taux des fonds fédéraux entre 0,75% et 1%. Cette décision a d’ailleurs été parfaitement unanime.

La fed ne fait pas cas du désastreux rapport sur les emplois non agricoles du mois de mars
Selon le communiqué de presse, les gains d’emploi ont été relativement solides ces derniers mois et le taux de chômage a diminué. Aucune mention du désastreux rapport NFP de mars.

Une faible croissance du PIB au premier trimestre
La semaine dernière, le bureau d’analyse économique des Etats-Unis a révélé que le PIB du premier trimestre n’a progressé que de 0,7% par rapport au trimestre précédent. Il s’agit du taux d’expansion le plus faible en trois ans et le deuxième mois consécutifs qui révèle un ralentissement. Cependant, la fed n’a pas semblé inquiète du tout. Elle a reconnu que la croissance de l’activité économique avait ralenti mais elle a aussi ajouté que ce ralentissement était transitoire.


Une fed optimiste sur d’autres aspects économiques

En ce qui concerne les autres aspects de l’économie, la fed s’est montrée relativement optimiste. Les dépenses de consommation ont considérablement diminué au premier trimestre et ont été l’une des principales raisons du ralentissement de la croissance du PIB mais la Fed n’a pas semblé terrifiée. Selon cette dernière les données fondamentales continuent d’être solides. La fed a également noté que les entreprises avaient repris l’investissement et que l’inflation était presque conforme à leurs objectifs.

Au final, il semblerait que la fed soit toujours encline à relever ses taux d’intérêt à deux reprises cette année. Les chances de voir la banque centrale américaine relever ses taux en juin sont même passées de 70,5% à 73,8%. Les acteurs du marché des changes ont accueilli la nouvelle avec le sourire ce qui a permis au billet vert de progresser.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie