Retour sur les derniers chiffres de l’emploi canadien

Alors que la banque centrale du Canada s’apprête à publier sa décision relative aux taux d’intérêt cette semaine, jetons un œil sur la publication du dernier rapport sur l’emploi pour savoir comment le huard devrait évoluer sur le marché des changes.

Un niveau d’emploi et un taux de chômage supérieurs aux prévisions
Commençons par les bonnes nouvelles. La variation de l’emploi et le taux de chômage de mars ont été plus forts que prévu. 28 700 emplois ont, ainsi, été ajoutés et le taux de chômage s’est maintenu à 6,8%. Ces chiffres ont surpris les marchés dans la mesure où les analystes s’attendaient à voir une baisse de 1 000 en matière d’emploi et un taux de chômage grimper à 6,9%.
Si on regarde plus loin en arrière, on constate même que le Canada a imprimé des chiffres supérieurs aux attentes sur les trois derniers mois. Autre point positif, les gains ont été réalisés dans le secteur des ressources naturelles et ce, malgré le recul des prix du pétrole.

Des gains réalisés sur des postes à temps partiel
Maintenant que nous vous avons donné les bonnes nouvelles, passons à celles moins réjouissantes. Le rapport sur l’emploi du mois de mars montre, en effet, que la majorité des gains en matière d’embauche ont été réalisés sur les emplois à temps partiels. Sur la période, 56 800 emplois à temps partiels ont été créés alors que les emplois à temps pleins ont reculé de 28 200, ce qui peint un tableau tout de suite plus sombre du marché du travail.
Ces mauvais résultats expliquent pourquoi les canadiens sont peu optimistes quant aux perspectives de l’emploi. En plus de cela, un sondage a, récemment, montré que le pourcentage de canadiens ne se sentant pas en sécurité concernant l’emploi est tombé à 69%, son plus bas niveau depuis le mois de janvier.
Dollar canadien forex
Alors que la banque centrale du Canada s’apprête à publier sa décision relative aux taux d’intérêt cette semaine, jetons un œil sur la publication du dernier rapport sur l’emploi pour savoir comment le huard devrait évoluer sur le marché des changes.

Un niveau d’emploi et un taux de chômage supérieurs aux prévisions
Commençons par les bonnes nouvelles. La variation de l’emploi et le taux de chômage de mars ont été plus forts que prévu. 28 700 emplois ont, ainsi, été ajoutés et le taux de chômage s’est maintenu à 6,8%. Ces chiffres ont surpris les marchés dans la mesure où les analystes s’attendaient à voir une baisse de 1 000 en matière d’emploi et un taux de chômage grimper à 6,9%.
Si on regarde plus loin en arrière, on constate même que le Canada a imprimé des chiffres supérieurs aux attentes sur les trois derniers mois. Autre point positif, les gains ont été réalisés dans le secteur des ressources naturelles et ce, malgré le recul des prix du pétrole.

Des gains réalisés sur des postes à temps partiel
Maintenant que nous vous avons donné les bonnes nouvelles, passons à celles moins réjouissantes. Le rapport sur l’emploi du mois de mars montre, en effet, que la majorité des gains en matière d’embauche ont été réalisés sur les emplois à temps partiels. Sur la période, 56 800 emplois à temps partiels ont été créés alors que les emplois à temps pleins ont reculé de 28 200, ce qui peint un tableau tout de suite plus sombre du marché du travail.
Ces mauvais résultats expliquent pourquoi les canadiens sont peu optimistes quant aux perspectives de l’emploi. En plus de cela, un sondage a, récemment, montré que le pourcentage de canadiens ne se sentant pas en sécurité concernant l’emploi est tombé à 69%, son plus bas niveau depuis le mois de janvier.


Une banque centrale susceptible de maintenir une politique de taux inchangée

Malgré ces mauvaises perspectives, les analystes prévoient que la BoC maintienne ses positions de politique monétaires actuelles. Rappelons que le gouverneur Poloz a déjà mis en place une baisse des taux en janvier pour essayer d’amortir l’impact négatif de la crise de l’industrie pétrolière.

Alors que les éléments du rapport de mars ont été loin d’être impressionnants, les chiffres semblent avoir montré un rebond suffisamment décent par rapport aux versions précédentes et cela pourrait être suffisant pour maintenir le dollar canadien à flot dans les prochains jours, à moins bien sûr que la BoC ne surprenne les marchés avec une nouvelle baisse des taux d’intérêt.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie