Revue économique mensuelle : Australie

Les fluctuations du dollar australien ont été, principalement, dictées par le sentiment de risque en vigueur actuellement sur le marché des changes et par les mauvais rapports économiques de la Chine. Voyons, de plus près, ce que les données fondamentales révèlent.

Emploi
Le rapport sur l’emploi de décembre indique une perte nette de 1 000 emplois sur la période. On s’attendait à ce que le pays enregistre un recul plus important, - 10 000. Les détails du rapport montrent que ces mauvais chiffres sont le résultat d’une diminution de 18 500 postes à temps partiel compensés par une augmentation de 17 600 à temps plein. Le taux de chômage est resté stable à 5,8%, son plus bas niveau depuis 2014. Seul élément décevant du rapport, le taux de participation au marché du travail. Il passe de 65,3% à 65,1%.

Sentiment et monde des affaires
L’indice de confiance des entreprises (NAB) se situe toujours au dessus de zéro, il progresse même de 3 points. Il indique donc que la confiance des entreprises australiennes et actuellement bonne. L’indice des conditions d’affaire est également toujours en territoire positif.
Le PMI Manufacturier du mois de décembre a, quant à lui, plongé de 52,5 à 51,9 mais sur une note plus optimiste, le secteur de la fabrication marque un sixième mois consécutif de progression.
L’indice de performance des services (PSI) n’est, quant à lui, pas très reluisant, le secteur est actuellement en pleine contraction.
Drapeau australien forex
Les fluctuations du dollar australien ont été, principalement, dictées par le sentiment de risque en vigueur actuellement sur le marché des changes et par les mauvais rapports économiques de la Chine. Voyons, de plus près, ce que les données fondamentales révèlent.

Emploi
Le rapport sur l’emploi de décembre indique une perte nette de 1 000 emplois sur la période. On s’attendait à ce que le pays enregistre un recul plus important, – 10 000. Les détails du rapport montrent que ces mauvais chiffres sont le résultat d’une diminution de 18 500 postes à temps partiel compensés par une augmentation de 17 600 à temps plein. Le taux de chômage est resté stable à 5,8%, son plus bas niveau depuis 2014. Seul élément décevant du rapport, le taux de participation au marché du travail. Il passe de 65,3% à 65,1%.

Sentiment et monde des affaires
L’indice de confiance des entreprises (NAB) se situe toujours au dessus de zéro, il progresse même de 3 points. Il indique donc que la confiance des entreprises australiennes et actuellement bonne. L’indice des conditions d’affaire est également toujours en territoire positif.
Le PMI Manufacturier du mois de décembre a, quant à lui, plongé de 52,5 à 51,9 mais sur une note plus optimiste, le secteur de la fabrication marque un sixième mois consécutif de progression.
L’indice de performance des services (PSI) n’est, quant à lui, pas très reluisant, le secteur est actuellement en pleine contraction.


Dépenses et sentiment des consommateurs

L’indice Westpac-Melbourne relatif au sentiment des consommateurs a chuté de 3,5% en janvier. De 100,8 en décembre, il est passé à 97,3. Cela signifie que les australiens sont devenus pessimistes. La chute des marchés boursiers mondiaux et celle des prix du pétrole ne sont certainement pas étrangères à ce sentiment.
Les ventes au détail pour la période de novembre ont enregistré une augmentation plus lente de mois en mois (+0,4% contre +0,6%) mais plus rapide sur une base annualisée (4,1% contre 3,9%). Il s’agit du deuxième mois consécutif d’amélioration.

Activité commerciale
L’Australie avait un déficit commercial de 2,90 milliards de dollars en novembre. Il est moins important qu’au cours du mois précédent (3,25 milliards de $) grâce notamment à une hausse des exportations totales et à une légère baisse des importations.

Inflation
L’indice des prix à la consommation du mois de décembre a suivi la même tendance que celui des autres grandes économies du monde, il s’est, en effet, aggravé sur une base de trimestre en trimestre (0,4% contre 0,5%) et a progressé d’année en année (1,7% contre 1,5%).

Résumé et conclusions
Dans l’ensemble, les rapports économiques australiens montrent que les dépenses de consommation intérieures restent relativement robustes. Cela devrait suffire à garder l’économie du pays à flot. La contraction actuelle du secteur des services devrait, cependant, nuire au PIB du quatrième trimestre 2015.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie