Revue économique mensuelle forex : le dollar US

Pour savoir si les rassemblements de dollars USD que l’on observe en ce moment sur le marché des changes vont continuer vous trouverez dans cet article une revue des dernières données venues des Etats-Unis.

Emploi
Les embauches américaines sont en pleine expansion, à tel point que le pays semble avoir atteint le plein emploi. Le taux de chômage pointait, en effet, à 5,5% en février et les chiffres des six derniers mois ont à chaque fois été plus forts que ceux attendus. En creusant un peu plus ont s’aperçoit, en plus, que les gains ont été enregistrés dans tous les domaines. Cependant, la croissance des salaires reste faible et la participation au marché du travail peine à reprendre, ce qui signifie qu’il y a encore du mou et des axes d’amélioration.

Dépenses de consommation
Avec ces gains dans le secteur de l’emploi, on pourrait penser que les dépenses de consommation ont également grimpé et pourtant ce n’est pas le cas. Avec le froid qui a freiné les ventes au détail durant trois mois consécutifs, les chiffres ne sont pas très bons. En février, ces dernières ont chuté de 0,6% au lieu d’imprimer une hausse de 0,3%. Les ventes de base ont quant à elles marqué un recul de 0,1% alors qu’une augmentation de 0,6% était prévue. Cela fait suite à la baisse d’1,1% des dépenses de base des ménages en janvier. Les consommateurs ont, en effet, préféré passer cet hiver rigoureux chez eux plutôt que d’aller dépenser leur argent. Notez que les dépenses des consommateurs comptent pour deux tiers de la croissance économique globale des Etats-Unis ce qui suggèrent que le ralentissement des ventes au détail pourrait se faire sentir dans le PIB de ce trimestre.
Dollar US forex
Pour savoir si les rassemblements de dollars USD que l’on observe en ce moment sur le marché des changes vont continuer vous trouverez dans cet article une revue des dernières données venues des Etats-Unis.

Emploi
Les embauches américaines sont en pleine expansion, à tel point que le pays semble avoir atteint le plein emploi. Le taux de chômage pointait, en effet, à 5,5% en février et les chiffres des six derniers mois ont à chaque fois été plus forts que ceux attendus. En creusant un peu plus ont s’aperçoit, en plus, que les gains ont été enregistrés dans tous les domaines. Cependant, la croissance des salaires reste faible et la participation au marché du travail peine à reprendre, ce qui signifie qu’il y a encore du mou et des axes d’amélioration.

Dépenses de consommation
Avec ces gains dans le secteur de l’emploi, on pourrait penser que les dépenses de consommation ont également grimpé et pourtant ce n’est pas le cas. Avec le froid qui a freiné les ventes au détail durant trois mois consécutifs, les chiffres ne sont pas très bons. En février, ces dernières ont chuté de 0,6% au lieu d’imprimer une hausse de 0,3%. Les ventes de base ont quant à elles marqué un recul de 0,1% alors qu’une augmentation de 0,6% était prévue. Cela fait suite à la baisse d’1,1% des dépenses de base des ménages en janvier. Les consommateurs ont, en effet, préféré passer cet hiver rigoureux chez eux plutôt que d’aller dépenser leur argent. Notez que les dépenses des consommateurs comptent pour deux tiers de la croissance économique globale des Etats-Unis ce qui suggèrent que le ralentissement des ventes au détail pourrait se faire sentir dans le PIB de ce trimestre.


Inflation

La baisse du niveau des prix a constitué une grande source de préoccupation pour la plupart des pays et les Etats-Unis n’y ont pas échappé. En effet, les chiffres de janvier ont montré une baisse de 0,7% et ceux sur l’année une toute petite hausse de 0,2% sans doute en raison de la chute des prix du pétroles des mois précédents. L’IPC annuel devrait rester dans la zone négative dans les mois à venir, bien loin donc des objectifs de la fed situés à 2%. Sachez que la faiblesse de l’inflation est le seul facteur qui empêche la fed de prendre une orientation plus belliciste concernant sa politique monétaire.

Politique monétaire de la fed
Jusqu’ici, les responsables de la fed ont donné des signaux mixtes et jouent régulièrement avec le sentiment des traders. Alors que la présidente contient actuellement les élans de resserrement de politique monétaire jusqu’à juin, d’autres membres du FOMC ont laissé entendre que la banque centrale pourrait augmenter ses taux plus tôt que prévu.

Même si les Etats-Unis semblent se rapprocher d’une augmentation des taux d’intérêt, ne perdez pas de vue que Yellen examinera avec précision les données économiques avant tout mouvement. Il faudra donc étudier avec attention le prochain communiqué du FOMC.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie