Press "Enter" to skip to content

Revue matinale du Forex – 21 juillet 2010

-Les marchés financiers ont fait fi hier de la baisse plus forte que prévu des mises en chantier au mois de juin aux Etats-Unis. Les marchés ont trouvé un peu de réconfort dans les permis de construire qui ont affiché une forte hausse. Des signes d’affaiblissement du marché immobilier américain sont perçus, cependant ils sont certainement dus en grande partie à l’expiration du crédit d’accession à la propriété en avril dernier. Par conséquent, cet affaiblissement du secteur reste encore à prouver sur la durée.

– Les résultats d’entreprises se sont poursuivis hier dans une ambiance plutôt mitigée. Les pertes de Goldman Sachs ont été plutôt bien accueillies alors que les résultats d’Apple ont largement dépassé les attentes.

– Comme prévu, la Banque du Canada a décidé de relever ses taux d’intérêt de 25 points de base à 0.75%. Cependant, cette hausse des taux n’a pas profité au dollar canadien car la déclaration qui accompagnait cette décision a jeté un froid. En effet, la Banque du Canada devrait opter pour le statu quo lors des prochaines réunions de son comité de politique monétaire en raison des doutes pesant sur la croissance. Elle rejoint ainsi la Riksbank, la Norges Bank et la banque centrale australienne qui ont opté pour une politique similaire.

– En Asie ce matin, l’appétit au risque s’est détérioré avec une hausse plus faible que prévu des principaux indices boursiers asiatiques. Le Nikkei enregistre une hausse de seulement 0.1% tandis que le Hang Seng accuse une progression de 0.6%.

– Sur le marché des changes, l’euro hier a perdu une partie de ses gains, reculant en dessous du seuil de 1.29 dollar. En revanche, pendant la nuit, les principales devises scandinaves comme le SEK ou le NOK se sont renforcées face à la monnaie unique européenne.

Les nouvelles de la journée

Aujourd’hui, le marché des changes se focalisera sur l’audition du président de la Fed , Ben Bernanke, devant le Sénat américain. Les récentes discussions au sein de la Fed se portent désormais sur l’opportunité de mettre en place de nouvelles mesures de politique monétaire afin de favoriser le retour à la croissance et d’éviter une déflation. Le discours de Ben Bernanke sera donc scruté afin de savoir s’il est personnellement disposé à de nouvelles mesures.

Enfin, les minutes de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la BoE sont attendues dans la journée. La situation outre-Manche est plus compliquée qu’aux Etats-Unis car la banque centrale doit gérer une inflation qui dépasse largement son objectif.

Rejoignez la communauté forex.fr sur Facebook et Twitter en un clic!

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *