Press "Enter" to skip to content

Trois énoncés de politique monétaire à surveiller cette semaine

La semaine dernière, les annonces des banques centrales ont stimulé grandement les devises du marché des changes. Trois nouvelles déclarations sont au programme cette semaine, voici ce que vous devez savoir pour trader ces évènements.

Mercredi 29 avril – 19h – déclaration du FOMC
Parmi toutes les déclarations de politique monétaire, celle du FOMC est certainement la plus attendue. Après tout, contrairement à la plupart des grandes banques centrales, elle est la mieux placée pour opérer un resserrement de sa politique. Yellen et son équipe s’interrogent donc, en ce moment, au timing le plus approprié pour augmenter les taux d’intérêt.
Cependant, de récents rapports économiques ont mis en évidence des résultats plus faibles que prévu. Les acteurs du marché se demandent donc si le FOMC conservera ou non son biais haussier. Si certains membres s’accordent sur le fait que les ralentissements de l’emploi, des dépenses et de la production ne constituent pas un frein, pour d’autres, ces données sont suffisantes pour retarder le resserrage.
A cause de cela, le dollar américain a perdu du terrain. Si lors de cette déclaration, yellen confirme que le comité est en train de repenser le calendrier de hausse des taux, le billet vert pourrait encore reculer par rapports aux autres devises du marché des changes. Des nouvelles rassurantes auraient l’effet inverse.


Mercredi 29 avril – 22H – Déclaration de la RBNZ

Même si le gouverneur adjoint de la RBNZ a déjà donné quelques informations concernant le futur biais de la politique monétaire la semaine dernière, la déclaration de demain pourrait encore pousser les paires incluant des dollars néozélandais. Pour rappel, John McDermott avait affirmé qu’une hausse des taux n’était pas du tout à l’ordre du jour. Il se murmurait même que la RBNZ serait prête à réduire ces derniers si la situation relative à l’inflation ne s’améliorait pas.
Les récents rapports économiques venus de Nouvelle Zélande ont été pour la plupart décevants. L’IPC trimestriel a, par exemple, été en deçà des attentes. En plus de cela, les principaux partenaires commerciaux du pays ne sont pas au mieux de leur forme non plus.
Avec cela, la RBNZ devrait réitérer son évaluation pessimiste et pour la monnaie néozélandaise, cela signifie qu’elle devrait subir des pertes.

Jeudi 30 avril – Déclaration de la BoJ
La déclaration de taux de la banque centrale du Japon pourrait être assez intéressant dans la mesure où le gouverneur Kuroda a récemment laissé entendre que les décideurs discutent actuellement des détails techniques de la sortie du pays de son programme de QE. Bien que les chiffres ne soient pas vraiment positifs, le gouverneur de la BoJ semble convaincu que l’économie japonaise pourrait atteindre ses objectifs d’inflation l’année prochaine.
Cette déclaration devrait permettre de clarifier la pensée de Kuroda au cas ou les observateurs du marché auraient mal interprété les commentaires du gouverneur. S’il admet que le Japon doit maintenir le programme de QE, le yen pourrait retourner ses gains récents. A l’inverse, s’il maintient ses positions, la monnaie devrait monter.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *