Press "Enter" to skip to content

Trois rapports britanniques qui animeront, surement, le forex cette semaine

Cette semaine, le Royaume-Uni publiera trois rapports qui suscitent généralement beaucoup de remous sur les devises du marché des changes à savoir l’Indice des Prix à la Consommation, l’évolution du nombre de demandeurs d’emploi du mois de décembre et les ventes au détail. Pour vous aider à optimiser ces évènements, voici ce que vous devez savoir sur chacun d’entre eux.

Mardi 19 janvier – Indice des Prix à la Consommation
Le mois dernier, l’IPC avait surpris le marché en imprimant une croissance de 0,1%, soit sa première lecture au dessus de 0 depuis quatre mois. Pendant ce temps, l’inflation de base passait de 1,1% à 1,2%. S’il reste encore un long chemin à la BoE pour atteindre ses objectifs, les chiffres ne sont pas aussi mauvais que cela.
Cette fois, si l’IPC atteint les prévisions, les taureaux de livres sterling pourraient se réjouir. Pour le gouverneur Carney et son équipe une faible inflation peut aider l’économie dans la mesure où cela donne au consommateur une plus grande puissance de dépense. Toujours selon ces derniers, l’inflation devrait rester en dessous de 1% jusqu’à environ la deuxième moitié de l’année et atteindre 2%, l’objectif cible, fin 2017.


Mercredi 20 janvier – Evolution du nombre de demandeurs d’emploi

Si on ajoute l’absence de croissance des salaires à la faible inflation, on comprend aisément pourquoi la banque centrale d’Angleterre n’est pas pressée de relever ses taux d’intérêt. Selon certains membres comme Minouche Shafik, le MPC ne votera pas pour une hausse des taux tant que la croissance des salaires n’aura pas atteint 2 ou 3% au dessus des niveaux de productivité.
Les acteurs du marché des changes sont très concernés par le fait que les salaires ne progressent pas au même rythme que l’inflation. Gardez à l’esprit que si pour le moment les britanniques consomment, cela pourrait ne pas durer si les prix augmentent plus vites que leurs salaires.

Vendredi 22 janvier – Ventes au détail
La BoE ne semble pas, non plus, préoccupée par les ventes au détail dans la mesure où la consommation est bonne mais le rapport qui paraitra vendredi pourrait quelque peu changer la donne. Les analystes s’attendent, en effet, à ce que ce dernier soit bien pire que ses prédécesseurs car un récent sondage a montré que le mois de décembre avait été mauvais pour les détaillants.

Encore une semaine animée en perspective pour la livre britannique. Bon trading à tous !

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *