Vers une nouvelle relance de la BCE

Le gouverneur de la banque centrale européenne a, à nouveau, fait une déclaration pessimiste de la politique monétaire ce qui laisse à penser qu’une nouvelle relance pourrait être actionnée. Nous verrons dans cet article trois signes qui ne trompent pas quand aux futures aspirations de la BCE et l'impact que cela a sur l'euro et le marché des changes.

1- Préparatif pour l’achat d’ABS (valeur mobilière adossée à des actifs)
Cette idée a été brièvement évoquée lors de la déclaration relative au taux d’intérêt du mois de juin sans toutefois causer des remous, les traders étant beaucoup plus axés sur la hausse ou non des taux d’intérêt. Cette fois, les traders ont porté plus d’attention aux propos de Draghi concernant le programme d’achats d’ABS car il est susceptible de stimuler les prêts et les dépenses des habitants de la zone euro. Après tout, cela confirme bien que la BCE prépare le terrain pour une autre série de mesure de relance.
BCE forex
Le gouverneur de la banque centrale européenne a, à nouveau, fait une déclaration pessimiste de la politique monétaire ce qui laisse à penser qu’une nouvelle relance pourrait être actionnée. Nous verrons dans cet article trois signes qui ne trompent pas quand aux futures aspirations de la BCE et l’impact que cela a sur l’euro et le marché des changes.

1- Préparatif pour l’achat d’ABS (valeur mobilière adossée à des actifs)
Cette idée a été brièvement évoquée lors de la déclaration relative au taux d’intérêt du mois de juin sans toutefois causer des remous, les traders étant beaucoup plus axés sur la hausse ou non des taux d’intérêt. Cette fois, les traders ont porté plus d’attention aux propos de Draghi concernant le programme d’achats d’ABS car il est susceptible de stimuler les prêts et les dépenses des habitants de la zone euro. Après tout, cela confirme bien que la BCE prépare le terrain pour une autre série de mesure de relance.


2- Des sanctions infligées aux Russes qui pourraient peser sur la croissance de la zone euro

Il s’agit sans doute de la plus grande préoccupation de la BCE en ce moment. En réponse aux sanctions, la Russie a mis en place un embargo sur les produits alimentaires européens. Cela signifie que l’Union européenne devrait perdre beaucoup en termes de chiffre d’affaire commercial et de production. Notez que l’Italie, la troisième économie de la zone euro, est retombé en période de récession après avoir affiché une contraction de son économie de 0,2% au 2ème trimestre 2014 et la croissance dans le reste de la région reste faible. D’autres menaces pour l’économie pourraient encore compromettre ses performances et inciter la BCE à prendre des mesures pour maintenir la croissance.

3- Une politique de taux d’intérêt différente à la BCE et à la fed
Lors de la conférence de presse de la BCE, Mario Draghi a indiqué que les taux de la BCE et ceux de la fed étaient divergents et ce pour une longue période. Gardez, en effet, à l’esprit que même si le FOMC essaie de ne pas trop montrer son excitation quant à la reprise économique américaine, le remaniement des taux ne devrait plus trop tarder. La BCE en revanche n’est pas prête de commencer un resserrement.

Malgré les remarques pessimistes de la BCE, l’euro ne semble pas trop ébranlé par tout cela. Reste à savoir si la tendance haussière de la monnaie européenne pourra être maintenue sur du long terme.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie