Wells Fargo revigore le dollar

En ce vendredi, le calme règne sur le marché des changes en raison de la fermeture des places financières occidentales à l'occasion du long week-end de Pâques. Dans les échanges asiatiques, le dollar capitalisait toujours sur un vent d'optimisme résultant de l'annonce des excellents résultats de la banque américaine Wells Fargo, ce qui lui a permis de s'inscrire en nette hausse face à la monnaie unique européenne.
wells_fargo.jpg

En ce vendredi, le calme règne sur le marché des changes en raison de la fermeture des places financières occidentales à l’occasion du long week-end de Pâques. Dans les échanges asiatiques, le dollar capitalisait toujours sur un vent d’optimisme résultant de l’annonce des excellents résultats de la banque américaine Wells Fargo, ce qui lui a permis de s’inscrire en nette hausse face à la monnaie unique européenne.

En effet, la banque américaine basée à San Francisco a annoncé un bénéfice net « préliminaire » record s’élevant à 3 milliards de dollars grâce à des performances supérieures à ses attentes de sa nouvelle filiale Wachovia. La banque, qui doit publier ses résultats définitifs le 22 avril, a aussi annoncé avoir engrangé 100 milliards de dollars de nouveaux contrats hypothécaires sur le trimestre, une excellente nouvelle qui fut très bien accueillie par la Bourse.

Ouvrant le bal des résultats du premier trimestre du secteur bancaire américain, Wells Fargo a envoyé un signal très positif aux marchés, qui s’est répercuté sur les actions des groupes bancaires et sur le taux de change du dollar. JP Morgan Chase, Citigroup et Bank of America se sont également engouffrés dans la brèche, annonçant des performances qui devraient satisfaire les marchés.

Ces bonnes nouvelles ont rassuré les investisseurs qui semblent décidément prêt à croire à un rebond plus tôt que prévu de l’économie américaine, discernant déjà des signes de reprise dans les derniers indicateurs qui furent publiés.

Le marché s’inscrit en tout cas, apparemment, en porte à faux avec le conseiller Lawrence Summers, qui dirige le Conseil économique de la Maison Blanche, et qui a affirmé dans une récente interview que  « l’impression que l’économie américaine est en « chute libre » devrait s’estomper d’ici quelques mois ». Le discours officiel est ainsi plus prudent du côté de Washington.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie