La banque centrale syrienne libéralise l’économie

La Syrie, caractérisée jusque là par une économie planifiée, se tourne progressivement vers une économie de marché. Ainsi, le gouverneur de la banque centrale, Adib Mayala, a annoncé un train de mesures dans le secteur financier afin d’attirer les investisseurs étrangers. Ces derniers peuvent désormais acquérir jusqu’à 60% du capital d’un établissement bancaire privé dans le pays, alors que le seuil était jusqu’à présent de 49%.

No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé