Les nouvelles des marchés financiers

ecofin5.jpg

Les chiffres décevants de l’emploi américain et la menace de l’agence Moody’s de dégrader la note de crédit de l’Espagne ont beaucoup pesé sur les échanges hier et ce matin.

Les principaux indices boursiers ont considérablement chuté hier, à l’exception du CAC 40 qui a clôturé en hausse de 0,3% grâce à un indice PMI de Chicago meilleur que prévu et du DAX qui a affiché une hausse légère de 0,2% en dépit des incertitudes concernant le sort d’Angela Merkel. Toutefois, les places boursières asiatiques ont ouvert en baisse ce matin, poussées à la baisse par Wall Street. Le Nikkei a ainsi enregistré son plus bas niveau depuis le début de l’année à 9 191 points soit une baisse de 2,04%. L’indice phare de la Bourse de Tokyo n’a pas profité en fait de la progression de quinze points par rapport à mars de l’indice Tankan de confiance des grandes entreprises manufacturières de l’archipel.

Sur le marché des changes, la monnaie unique européenne a d’abord été dopée par l’annonce de la Banque centrale européenne d’allouer pour trois mois 131,9 milliards d’euros aux banques de l’euroland, soit un record depuis la création de la zone euro . Cette aide a permis aux marchés d’être un peu rassurés et d’apporter de la liquidité ce qui a soutenu l’euro en début de séance. La devise européenne a ainsi pu approcher la résistance de 1,23 dollar avant de refluer ce matin vers 1,22 dollar en raison des inquiétudes sur le sort de l’Espagne.

La livre sterling a de son côté mis fin à son rallye haussier face au dollar américain depuis environ trois jours. En début d’échanges européens, la devise de Sa Majesté restait relativement stable face à l’euro à 81,89 pence tandis qu’elle baissait face au billet vert à 1,4896 dollar.

Le franc suisse poursuit quant à lui son renforcement sur le marché des changes, franchissant record sur record depuis quelques séances. En début d’échanges, la devise helvétique s’affichait en hausse face au dollar et à l’euro, respectivement à 1,0748 franc suisse et à 1,3117 franc suisse.

Sur le marché des matières premières, le pétrole brut poursuit sa correction alors que des inquiétudes font jour concernant la demande mondiale. Le prix du baril s’est établi hier à 74,72 dollar. L’once d’or continue d’attirer massivement les investisseurs en cette période d’incertitude, évoluant autour de 1240 dollar ce matin.

Enfin, après les chiffres très décevants de l’enquête ADP sur le secteur privé américain hier, les investisseurs du marché des changes porteront une attention particulière aujourd’hui aux chiffres de l’emploi américain et aussi au chiffre des reventes de logements outre-Atlantique.

N’oubliez pas vos stop loss !

No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé