Les nouvelles économiques du 5 octobre 2010

BoJ
Peu d’actualité dans le domaine économique hier.

Outre-Manche, le ministre des Finances George Osborne a annoncé une réforme radicale de l’Etat providence en mettant un terme aux allocations familiales universelles. Cette décision fait partie du plan d’austérité draconien du pays qui lui a notamment permis de conserver sa note de crédit.

Dans l’UE, les grands malades de l’Europe font l’actualité. Ainsi, l’économie irlandaise devrait être atone cette année, sans réelle surprise. Le PIB devrait s’accroître, selon les dernières perspectives de la banque centrale, de 0.2% en 2010 contre une estimation précédente à 0.8%.

Par ailleurs, en Espagne, pays qui éveille les inquiétudes de Joseph Stiglitz, le nombre de chômeurs a continué à progresser en septembre, pour le deuxième mois consécutif. Selon le ministère du Travail, le nombre de chômeurs est de 4.017 millions.

Enfin, sur le marché des changes, les devises ont généralement évolué dans leur range, sachant toutefois que l’élément crucial est pour aujourd’hui avec la fin de la réunion du Comité de politique monétaire de la BoJ. Pour la première fois depuis le 18 mai dernier, l’euro est passé très brièvement hier au-dessus de 115 yens suite à des rumeurs de nouvel assouplissement monétaire au Japon véhiculées par les médias du pays.

No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé