Les nouvelles économiques du 25 octobre 2010

marcusp
Gill Marcus (ci-contre), chef de la banque centrale sud-africaine, a affirmé à l’hebdomadaire Financial Mail que la prochaine réunion du comité de politique monétaire n’aboutira pas nécessairement à une nouvelle réduction des taux d’intérêt. G. Marcus a affirmé que le niveau actuel est le plus bas point envisagé, à moins d’un cas de force majeure. Sous la direction de Gill Marcus, la politique de la banque centrale a souvent été critiquée pour avantager la croissance au détriment de l’inflation.

La majorité des économistes s’attend à ce que la Banque d’Israël conserve lors de sa prochaine réunion son principal taux inchangé à 2% après avoir été la première banque centrale occidentale à remonter ses taux en août 2009.

Par ailleurs, la banque centrale de Russie est intervenue vendredi afin de soutenir le rouble. Moscou a annoncé avoir vendu 650 millions de dollars, élargissant ainsi le corridor dans lequel le rouble est maintenu face au panier dollar-euro. Au cours des trois prochaines années, la banque centrale entend élargir encore un peu plus le corridor afin de limiter ses interventions sur le marché des changes.

Enfin, la banque centrale du Venezuela a décidé de baisser les réserves minimales des banques du pays, les faisant passer de 23% à 20%, afin d’accroître la liquidité après une opération obligataire il y a un peu plus d’une semaine. Selon les analystes, cette mesure a été prises afin d’améliorer la liquidité du système bancaire à un moment où le gouvernement émet des bons de la société pétrolière PDVSA.

No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé