La revue matinale du 10 février 2011 des principales paires de devises

billets_en_euros
Hier, le dollar s’est affaibli pour la troisième séance consécutive contre les principales devises du marché des changes suite aux déclarations du président de la Fed, Ben Bernanke. Ce dernier a affirmé devant les représentants au Congrès que le chômage risque de rester encore à des niveaux élevés pendant un certain temps en dépit d’une chute du chômage dernièrement. Ces propos ont déstabilisé le dollar car ils impliquent que la Fed maintienne encore pendant un certain temps les dispositifs actuellement mis en place. Dans ce contexte, le Dollar Index a chuté de 0.5% à 77.612 en fin de soirée hier. Au cours du dernier mois, le dollar a déjà perdu, selon Bloomberg, près de 3.3%, à peine plus que le dollar canadien qui a chuté sur la même période de 3.2%.
L’euro a été influencé aussi par des rumeurs concernant l’avenir professionnel du président de la bundesbank, Axel Weber. Une source anonyme a affirmé qu’il devrait quitter son poste à la banque centrale allemande un an avant son terme normal, en avril 2012. Weber aurait discuté de ses intentions à la chancelière allemande Angela Merkel hier dans la journée. Du fait de son intention de quitter ses fonctions, il est disqualifié pour prendre la succession de Jean Claude Trichet.
L’opération obligataire américaine fut un succès aujourd’hui, le Trésor américain parvenant à lever 24 milliards de dollars en obligations à 10 ans.
Du côté des autres monnaies, le dollar néo-zélandais a chuté hier suite aux propos du ministre des Finances qui a affirmé qu’il est possible que l’économie néo-zélandaise entre en récession au cours du deuxième semestre de l’année 2011. Suite à ces propos, le NZD a chuté de 0.3% face à l’USD et au JPY. Les derniers chiffres communiqués sont plutôt négatifs pour la Nouvelle-Zélande, le PIB chutant de 0.2% au cours des trois derniers mois de l’année 2010 selon un rapport.
Le dollar australien était également en baisse, perdant près de 0.3% face à l’USD. L’aussie perdait également du terrain face à l’euro, phénomène de plus longue durée.
Enfin, en Amérique, le peso chilien a continué son renforcement face au dollar aujourd’hui, profitant de la hausse des matières premières, surtout de celle du cuivre, et de la confirmation par la banque centrale de sa volonté de poursuivre en mars ses interventions quotidiennes sur le marché des changes, à hauteur de 50 millions de dollars.
Aujourd’hui, l’actualité s’annonce pour le GBP et aussi pour le CHF. En baisse face à l’euro depuis plusieurs jours, le CHF attend avec une certaine impatience la publication à 9H15 de l’indice des prix à la consommation. Cet indice ne devrait pas conduire à une modification de la politique monétaire de la BNS. Pour le GBP, journée cruciale avec la production industrielle et l’annonce des taux de la BoE à 13H00. Le marché pourrait être déçu par la décision de la BoE ce qui pourrait conduire à une baisse plus forte de la devise. Une correction à la baisse de la livre sterling est de toute façon inévitable selon les analystes. Enfin, à ne pas manquer aussi les inscriptions hebdomadaires au chômage aux USA à 14H30.
No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé