ACtualites du marche des changes

analyse-technique

Comment trouver les niveaux de support et de résistance d’une devise?

Article pour débutant – Pour investir sur le marché des changes, encore faut-il savoir où trouver les supports et les résistances pour une paire de devises données. C’est là tout le travail de l’investisseur qui s’aide de l’analyse technique dans cette démarche.

Ci-dessous, avec l’aide du broker en ligne CKFX, nous allons mettre en évidence graphiquement comment trouver ces points clés.

Comment trouver les niveaux de support?

Lire la suite
euroland

Les nouvelles économiques du 14 février 2011

Vendredi dernier, les bourses mondiales ont fini sur une note positive suite à l’annonce de la démission du président égyptien Moubarak. La Bourse de Londres gagnait ainsi 0.71% tandis que la Bourse de Paris accusait une hausse moins importante de 0.15%. La Bourse de New York a fini également positivement, le Dow Jones en hausse de 0.38% et le Nasdaq en progression de 0.68%.
Au niveau des indicateurs macroéconomiques, le seul indicateur d’importance fut la confiance des consommateurs de l’Université du Michigan qui a atteint son niveau le plus élevé depuis juin à 75.1. Pour autant, ce chiffre a déçu puisque les investisseurs s’attendaient à une hausse plus marquée à 75.5.
Sur le marché des changes, l’euro a fini en baisse face au dollar, évoluant à 1.3538 dollar vers 18h vendredi dernier. La baisse de l’euro fut aussi importante face au yen, principalement en raison de la fragilité financière des pays de la zone euro. Les investisseurs craignent que les dirigeants européens soient dans l’incapacité de mettre en place un mécanisme permanent de gestion de crise avant la fin du mois de mars, ce qui pourrait entraîner d’importantes difficultés financières au Portugal.
Vendredi dernier, les bourses mondiales ont fini sur une note positive suite à l’annonce de la démission du président égyptien Moubarak. La Bourse de Londres gagnait ainsi 0.71% tandis que la Bourse de Paris accusait une hausse moins importante de 0.15%. La Bourse de New York a fini également positivement, le Dow Jones en hausse de 0.38% et le Nasdaq en progression de 0.68%.
Au niveau des indicateurs macroéconomiques, le seul indicateur d’importance fut la confiance des consommateurs de l’Université du Michigan qui a atteint son niveau le plus élevé depuis juin à 75.1. Pour autant, ce chiffre a déçu puisque les investisseurs s’attendaient à une hausse plus marquée à 75.5.
Lire la suite
bibliotheque_at

La newsletter hebdomadaire du 14 au 18 février 2011

La semaine dernière s’est terminée sur une note positive, avec un repli de l’aversion au risque sur le marché des changes, lié essentiellement à l’apaisement des tensions politiques et sociales en Egypte suite au départ du président Moubarak. Pour autant, le retour de l’appétit au risque n’a pas favorisé la monnaie unique européenne qui finissait en repli vendredi en raison d’un regain d’inquiétudes concernant la capacité de la zone euro à surmonter la crise de la dette souveraine.
Contrairement à la semaine passée, l’actualité du marché des changes risque d’être chargée sur le front économique avec une multitude de chiffres.
Les banques centrales vont être une nouvelle fois sur le devant de la scène, avec notamment la nomination d’un successeur à Axel Weber dans le courant de la semaine, l’allemand se retirant de la Bundesbank le 30 avril prochain, la réunion de la BoJ et plusieurs rapports issus des banques centrales. L’actualité pour le yen sera assez pauvre avec la réunion de la Banque du Japon qui ne représente qu’un intérêt faible pour les investisseurs et la publication du PIB aujourd’hui.
En revanche, le 16 février, la BoE compte publier son rapport sur l’inflation qui devrait avoir une influence conséquente sur les marchés financiers. Rappelons que l’inflation est largement au-dessus de la cible de la banque centrale et que les investisseurs escomptent prochainement un relèvement des taux directeurs ce qui pousse à la hausse le GBP. Ces prévisions auront donc une importance de premier ordre. Une hausse trop importante des perspectives d’inflation pourrait pousser davantage à la hausse la livre sterling. A noter que la publication de l’indice de confiance Nationwide quelques heures auparavant aura un certain intérêt dans un contexte de fortes pressions inflationnistes.
Pour le dollar, la semaine est particulièrement chargée. La publication des minutes de la dernière réunion de la Fed constitueront le point d’orgue de la semaine. La Fed semble pour l’instant très partagée sur la poursuite du programme d’assouplissement quantitatif par conséquent il sera intéressant de connaître les positions de chacun des membres du FOMC. Pour autant, aucun changement de direction de la Fed n’est envisagé pour le moment. Plusieurs chiffres auront une grande importance cette semaine pour le dollar, à savoir les chiffres du chômage mais aussi les chiffres du marché de l’immobilier et enfin la production industrielle.
La paire EUR/USD est toujours dans l’expectative. Les indicateurs pour la zone euro devraient être mitigés selon les prévisions, avec une baisse du PIB allemand et de la production industrielle mais une légère hausse de l’indice ZEW allemand mardi. Cependant, il est probable que les investisseurs doivent porter une attention aussi particulière à l’état du marché obligataire, les tensions ayant repris en fin de semaine dernière. Un nouveau regain de tension pourrait éclipser d’éventuels bons indicateurs européens et affaiblir encore un peu plus l’euro. Pour l’instant, la rédaction de Forex.fr envisage une tendance baissière pour l’euro en raison de mauvais chiffres américains et de chiffres européens mitigés qui pourraient accentuer l’aversion au risque. La crise de la dette est aussi à prendre en compte.
Dernier élément de la semaine, la publication de l’indice des prix à la consommation en Chine qui est attendu en nette hausse. Rappelons qu’en prévision d’une hausse de cet indice, la banque centrale chinoise avait déjà relever ses taux. Si les prévisions se confirment, cela pourrait pénaliser les devises matières premières et avoir un impact négatif sur le billet vert.
Pour plus d’informations sur l’actualité de la semaine, veuillez jeter un oeil au calendrier économique de Forex.fr.
La semaine dernière s’est terminée sur une note positive, avec un repli de l’aversion au risque sur le marché des changes, lié essentiellement à l’apaisement des tensions politiques et sociales en Egypte suite au départ du président Moubarak. Pour autant, le retour de l’appétit au risque n’a pas favorisé la monnaie unique européenne qui finissait en repli vendredi en raison d’un regain d’inquiétudes concernant la capacité de la zone euro à surmonter la crise de la dette souveraine.

Contrairement à la semaine passée, l’actualité du marché des changes risque d’être chargée sur le front économique avec une multitude de chiffres.

Les banques centrales vont être une nouvelle fois sur le devant de la scène, avec notamment la nomination d’un successeur à Axel Weber dans le courant de la semaine, l’allemand se retirant de la Bundesbank le 30 avril prochain, la réunion de la BoJ et plusieurs rapports issus des banques centrales. L’actualité pour le yen sera assez pauvre avec la réunion de la Banque du Japon qui ne représente qu’un intérêt faible pour les investisseurs et la publication du PIB aujourd’hui.
Lire la suite

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé