CZK: Oubliez une prochaine hausse des taux directeurs

financial_market
En janvier, l’inflation en République Tchèque a surpris à la baisse, chutant à 1.7% sur un an contre 2.3% en décembre.
L’inflation en janvier a surpris même les plus optimistes, même la banque centrale tchèque qui s’attendait à une inflation autour de 2% sur un an. La principale raison expliquant la baisse de l’inflation réside dans la hausse nettement moins rapide que prévu des prix alimentaires.
La réaction des marchés financiers à cette annonce fut significative. La couronne tchèque chuta à un plus bas niveau depuis environ une semaine et les taux sur le marché tchèque chutèrent étant donné que les attentes concernant une éventuelle hausse des taux directeurs par Prague ont considérablement diminué.
Cette forte baisse de l’inflation, qui a pris tous les acteurs de court, a eu pour conséquence de modifier nettement les attentes des investisseurs. Avant ces chiffres, presque tous les analystes s’attendaient à une prochaine remontée des taux afin de stabiliser le niveau de l’inflation, ce qui aurait directement profité à la couronne tchèque face à la monnaie unique européenne. Désormais, les prévisions ont totalement changé: les pressions inflationnistes en République Tchèque sont très faibles en ce début d’année ce qui rend un relèvement des taux superflu. Danske Bank, l’un des principaux acteurs bancaires dans les pays nordiques, ne s’attend désormais qu’à une hausse de 25 points de base d’ici neuf à douze mois. Certains autres acteurs remettent même tout simplement en cause le principe d’une hausse des taux au cours de cette année.
Les répercussions sont importantes pour la couronne tchèque qui pourrait progresser moins nettement que prévu au cours de cette année.
En janvier, l’inflation en République Tchèque a surpris à la baisse, chutant à 1.7% sur un an contre 2.3% en décembre.
L’inflation en janvier a surpris même les plus optimistes, même la banque centrale tchèque qui s’attendait à une inflation autour de 2% sur un an. La principale raison expliquant la baisse de l’inflation réside dans la hausse nettement moins rapide que prévu des prix alimentaires.
La réaction des marchés financiers à cette annonce fut significative. La couronne tchèque chuta à un plus bas niveau depuis environ une semaine et les taux sur le marché tchèque chutèrent étant donné que les attentes concernant une éventuelle hausse des taux directeurs par Prague ont considérablement diminué.
Cette forte baisse de l’inflation, qui a pris tous les acteurs de court, a eu pour conséquence de modifier nettement les attentes des investisseurs. Avant ces chiffres, presque tous les analystes s’attendaient à une prochaine remontée des taux afin de stabiliser le niveau de l’inflation, ce qui aurait directement profité à la couronne tchèque face à la monnaie unique européenne. Désormais, les prévisions ont totalement changé: les pressions inflationnistes en République Tchèque sont très faibles en ce début d’année ce qui rend un relèvement des taux superflu. Danske Bank, l’un des principaux acteurs bancaires dans les pays nordiques, ne s’attend désormais qu’à une hausse de 25 points de base d’ici neuf à douze mois. Certains autres acteurs remettent même tout simplement en cause le principe d’une hausse des taux au cours de cette année.
Les répercussions sont importantes pour la couronne tchèque qui pourrait progresser moins nettement que prévu au cours de cette année.
No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé