Les prévisions Forex du 16 février 2011

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
- L'euro reprend le chemin de la hausse
- Le yen victime des strategies de carry trade
- La livre sterling en nette hausse en raison des pressions inflationnistes
Hier, la monnaie unique européenne a fait une bonne séance, avançant face aux principales devises du marché des changes à la suite de bons indicateurs européens et d'une progression moins forte que prévu des ventes au détail outre-Atlantique. L'indice ZEW a joué son rôle moteur hier pour l'euro, suite à une hausse à 15.7 en février contre 15.4 en janvier. C'est le quatrième mois de hausse pour l'indice publié par le Centre de Mannheim. L'absence d'avancées sur le terrain de la crise souveraine n'a, apparemment, eu aucune influence sur l'euro. La devise a enregistré une hausse de 0.7% face au yen, repassant ainsi au-dessus du niveau de 113 yens et a gagné seulement 0.1% face au dollar sur la séance, en raison d'un rattrapage du dollar au cours des échanges américains. Pour autant, l'euro est désormais légèrement au-dessus du seuil de 1.35 dollar.
Après une séance en nette hausse lundi, le yen fut victime des stratégies de carry trade ce qui explique sa nette chute hier. Ces stratégies ont souvent impliquées les dollars australien ou néo-zélandais, la couronne norvégienne ou encore la monnaie brésilienne dont les taux directeurs sont élevés. Face à ces devises, Bloomberg a chiffré la perte de niveau du yen à 20% depuis le début d'année.
Pour la livre sterling, la journée fut chargée avec la publication de l'indice des prix à la consommation. Sans surprise, cet indice a continué sa hausse, à 4% sur un an en janvier. Immédiatement, le marché des changes a répercuté cette nouvelle, achetant massivement des livres dans la perspective d'une hausse des taux de la BoE. Les gains journaliers de la devise furent de 0.7% face au dollar et de 0.6% face à l'euro.
Du côté des devises émergentes, le peso mexicain a décliné nettement hier après la publication des ventes au détail aux Etats-Unis, accusant une chute de 0.6%. Cette baisse est la plus conséquente depuis le 28 janvier dernier.
Aujourd'hui, le calendrier est particulièrement chargé ce qui devrait assurer une séance mouvementée. La rédaction de Forex.fr s'attend à une poursuite de la hausse de la livre sterling à l'occasion de la publication du rapport trimestriel sur l'inflation de la BoE. L'indice Nationwide sera par ailleurs à surveiller dans la perspective de cette publication. Le yen ne devrait pas être influencé par la réunion de la BoJ. Enfin, actualité chargée avec les banques centrales puisque le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed sera publié à 19h. Il est toujours intéressant de connaître la position de chaque membre du FOMC même si aucun changement de politique monétaire n'est à prévoir dans les mois à venir.
- L'euro reprend le chemin de la hausse
- Le yen victime des strategies de carry trade
- La livre sterling en nette hausse en raison des pressions inflationnistes
Hier, la monnaie unique européenne a fait une bonne séance, avançant face aux principales devises du marché des changes à la suite de bons indicateurs européens et d'une progression moins forte que prévu des ventes au détail outre-Atlantique. L'indice ZEW a joué son rôle moteur hier pour l'euro, suite à une hausse à 15.7 en février contre 15.4 en janvier. C'est le quatrième mois de hausse pour l'indice publié par le Centre de Mannheim. L'absence d'avancées sur le terrain de la crise souveraine n'a, apparemment, eu aucune influence sur l'euro. La devise a enregistré une hausse de 0.7% face au yen, repassant ainsi au-dessus du niveau de 113 yens et a gagné seulement 0.1% face au dollar sur la séance, en raison d'un rattrapage du dollar au cours des échanges américains. Pour autant, l'euro est désormais légèrement au-dessus du seuil de 1.35 dollar.
allemagne
– L’euro reprend le chemin de la hausse
– Le yen victime des strategies de carry trade
– La livre sterling en nette hausse en raison des pressions inflationnistes
Hier, la monnaie unique européenne a fait une bonne séance, avançant face aux principales devises du marché des changes à la suite de bons indicateurs européens et d’une progression moins forte que prévu des ventes au détail outre-Atlantique. L’indice ZEW a joué son rôle moteur hier pour l’euro, suite à une hausse à 15.7 en février contre 15.4 en janvier. C’est le quatrième mois de hausse pour l’indice publié par le Centre de Mannheim. L’absence d’avancées sur le terrain de la crise souveraine n’a, apparemment, eu aucune influence sur l’euro. La devise a enregistré une hausse de 0.7% face au yen, repassant ainsi au-dessus du niveau de 113 yens et a gagné seulement 0.1% face au dollar sur la séance, en raison d’un rattrapage du dollar au cours des échanges américains. Pour autant, l’euro est désormais légèrement au-dessus du seuil de 1.35 dollar.
Après une séance en nette hausse lundi, le yen fut victime des stratégies de carry trade ce qui explique sa nette chute hier. Ces stratégies ont souvent impliquées les dollars australien ou néo-zélandais, la couronne norvégienne ou encore la monnaie brésilienne dont les taux directeurs sont élevés. Face à ces devises, Bloomberg a chiffré la perte de niveau du yen à 20% depuis le début d’année.
Pour la livre sterling, la journée fut chargée avec la publication de l’indice des prix à la consommation. Sans surprise, cet indice a continué sa hausse, à 4% sur un an en janvier. Immédiatement, le marché des changes a répercuté cette nouvelle, achetant massivement des livres dans la perspective d’une hausse des taux de la BoE. Les gains journaliers de la devise furent de 0.7% face au dollar et de 0.6% face à l’euro.
Du côté des devises émergentes, le peso mexicain a décliné nettement hier après la publication des ventes au détail aux Etats-Unis, accusant une chute de 0.6%. Cette baisse est la plus conséquente depuis le 28 janvier dernier.
Aujourd’hui, le calendrier est particulièrement chargé ce qui devrait assurer une séance mouvementée. La rédaction de Forex.fr s’attend à une poursuite de la hausse de la livre sterling à l’occasion de la publication du rapport trimestriel sur l’inflation de la BoE. L’indice Nationwide sera par ailleurs à surveiller dans la perspective de cette publication. Le yen ne devrait pas être influencé par la réunion de la BoJ. Enfin, actualité chargée avec les banques centrales puisque le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed sera publié à 19h. Il est toujours intéressant de connaître la position de chaque membre du FOMC même si aucun changement de politique monétaire n’est à prévoir dans les mois à venir.
– L’euro reprend le chemin de la hausse
– Le yen victime des strategies de carry trade
– La livre sterling en nette hausse en raison des pressions inflationnistes
Hier, la monnaie unique européenne a fait une bonne séance, avançant face aux principales devises du marché des changes à la suite de bons indicateurs européens et d’une progression moins forte que prévu des ventes au détail outre-Atlantique. L’indice ZEW a joué son rôle moteur hier pour l’euro, suite à une hausse à 15.7 en février contre 15.4 en janvier. C’est le quatrième mois de hausse pour l’indice publié par le Centre de Mannheim. L’absence d’avancées sur le terrain de la crise souveraine n’a, apparemment, eu aucune influence sur l’euro. La devise a enregistré une hausse de 0.7% face au yen, repassant ainsi au-dessus du niveau de 113 yens et a gagné seulement 0.1% face au dollar sur la séance, en raison d’un rattrapage du dollar au cours des échanges américains. Pour autant, l’euro est désormais légèrement au-dessus du seuil de 1.35 dollar.
Après une séance en nette hausse lundi, le yen fut victime des stratégies de carry trade ce qui explique sa nette chute hier. Ces stratégies ont souvent impliquées les dollars australien ou néo-zélandais, la couronne norvégienne ou encore la monnaie brésilienne dont les taux directeurs sont élevés. Face à ces devises, Bloomberg a chiffré la perte de niveau du yen à 20% depuis le début d’année.
Pour la livre sterling, la journée fut chargée avec la publication de l’indice des prix à la consommation. Sans surprise, cet indice a continué sa hausse, à 4% sur un an en janvier. Immédiatement, le marché des changes a répercuté cette nouvelle, achetant massivement des livres dans la perspective d’une hausse des taux de la BoE. Les gains journaliers de la devise furent de 0.7% face au dollar et de 0.6% face à l’euro.
Du côté des devises émergentes, le peso mexicain a décliné nettement hier après la publication des ventes au détail aux Etats-Unis, accusant une chute de 0.6%. Cette baisse est la plus conséquente depuis le 28 janvier dernier.
Aujourd’hui, le calendrier économique est particulièrement chargé ce qui devrait assurer une séance mouvementée. La rédaction de Forex.fr s’attend à une poursuite de la hausse de la livre sterling à l’occasion de la publication du rapport trimestriel sur l’inflation de la BoE. L’indice Nationwide sera par ailleurs à surveiller dans la perspective de cette publication. Le yen ne devrait pas être influencé par la réunion de la BoJ. Enfin, actualité chargée avec les banques centrales puisque le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed sera publié à 19h. Il est toujours intéressant de connaître la position de chaque membre du FOMC même si aucun changement de politique monétaire n’est à prévoir dans les mois à venir.
No tags for this post.

Lire la suite sur TradingView

Améliorez vos compétences de trading en vous inspirant des idées de traders du monde entier.
Avertissement au risque

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Les crypto-actifss sont susceptibles de subir d’importantes fluctuations de prix et ne sont donc pas appropriées pour tous les investisseurs. Le trading de crypto-monnaies n’est supervisé par aucun cadre réglementaire européen.

 

Il y a toujours une correlation entre rendement élevé et risque élevé. 

forex.fr ou toute personne ayant un rapport avec forex.fr n’acceptera aucune responsabilité pour toute perte liée à la spéculation ou tout préjudice lié à la confiance sur les informations contenues sur ce site y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente. Veuillez être pleinement informés sur les risques et les coûts liés à la spéculation sur les marchés financiers, c’est l’une des formes de placement les plus risqué.

Laissez un commentaire!

A propos

Forex.fr est un site d’information sur le marchee des changes. Le contenu n’est pas pas une recommandation d’investissement.

Articles recents

Inscrivez-vous a notre newsletter

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialite.

Pas de spam, pas de courrier indesirable

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé