L’euro commence à digérer les mauvaises nouvelles des jours derniers

Après un début de matinée plutôt poussif, la monnaie unique européenne a commencé, très légèrement, à se redresser face au billet vert, gagnant une dizaine de pips par rapport à son niveau de clôture de vendredi dernier.

L’arrestation du chef du FMI, Dominique Strauss-Kahn, a ajouté une nouvelle dose d’incertitude dans un marché qui n’en demandait pas tant. Le cas de la Grèce et, par corollaire du Portugal et de l’Irlande, va faire la Une de l’actualité aujourd’hui. Selon toute vraisemblance, le FMI devrait être représenté à la réunion de l’Eurogroupe de ce soir par un directeur régional. Officiellement, l’absence du numéro 1 de l’organisation internationale ne devrait pas peser sur les négociations.

Le léger souffle haussier qui pousse l’euro pour le moment a été surtout le fruit de la confirmation d’une accélération dans la zone euro de l’inflation en avril dernier, à 2.8% sur un an, soit un plus haut niveau depuis environ 30 mois. Rappelons qu’en avril dernier, la BCE avait relevé ses principaux taux directeurs pour faire face au regain d’inflation. Une nouvelle hausse est prévue en juillet prochain selon les économistes.

No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé