Les Etats-Unis sont à trois semaines d’un défaut de paiement

Selon un rapport rédigé par plusieurs parlementaires américains, le gouvernement Obama et les deux principaux partis du Congrès doivent absolument trouver d’ici à trois semaines un accord sur le relèvement du plafond de la dette au risque que les Etats-Unis ne fasse faillite. Une solution devrait donc être trouvée d’ici le 22 juillet prochain afin de laisser le temps aux parlementaires de voter le texte, ce qui laisserait une marge de manoeuvre d’une dizaine de jours avant la date fatidique du 2 août 2011.

Depuis une semaine, le président Obama a repris directement le dossier en main mais ses différentes tergiversations pèsent lourdement dans la balance. D’abord prêt à faire des concessions aux républicains, il a finalement décidé de refuser toute coupe budgétaire notamment en ce qui concerne les programmes sociaux ou l’éducation. Il souhaite par ailleurs que soient abrogés les mesures fiscales prises par le président Bush et qu’il a lui-même prolongé suite à un accord avec les républicains.

Le parti républicain se montre très sévère sur la manière de négocier du président américain, le sénateur Pat Roberts allant même jusqu’à lui conseiller de prendre du « Valium » afin qu’il se calme un peu. La tension est très importante et bien que les marchés financier ne réagissent pas encore, plusieurs experts s’inquiètent du piétinement des négociations. Il y a seulement quelques jours, le FMI avait clairement mis en garde Washington au sujet d’un échec.

Incapable de mener à bien les négociations, le secrétaire au Trésor Tim Geithner a un peu été mis à l’écart par la Maison Blanche et certaines sources font déjà état de son intention de démissionner.

No tags for this post.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé