ACtualites du marche des changes

European-Crisis-cartoon

Les nouvelles économiques du 16 novembre 2011

Plusieurs chiffres sur la croissance ont été publiés hier:
 
En EuroZone, la croissance a atteint 0.2% au troisième trimestre, grâce notamment aux bonnes performances en France et en Allemagne. Sur une base annuelle, la hausse est de 1.4%. A noter que le PIB grec a subi un recul de 5.2% au troisième trimestre, la pire performance de la zone monétaire,  et l’économie néerlandaise a affiché une contraction de 0.3% au troisième trimestre alors que les économistes attendaient une hausse de 0.2%. Sur un an, la hausse reste toutefois positive, de l’ordre de 1.1%. .
 
Hors Eurozone, en Europe de l’Est, la croissance a été plutôt soutenue avec une hausse de 1.9% en Roumaine, de 0.5% en Hongrie, de 0.7% en Slovaquie et une stagnation en République Tchèque et en Bulgarie. Cette hausse en Europe de l’Est a notamment été soutenue par de bonnes performances du secteur agricole.
Lire la suite
img-japan-yen-september-2010

Analyse USD/JPY du 15/11/2011 par Forex.fr

Malgré l’intervention de la Bank Of Japan le 31 octobre dernier, sa troisième depuis le début de l’année, le yen a conservé toute sa vigueur et reprend sa chute des 79.52. La parité se trouve désormais à 1 dollar pour 77.00 yen, après avoir marqué un plus bas hier à 76.81. Reste à savoir maintenant, comment va réagir la BoJ si la tendance du cours continue en direction du plus bas historique de 75.55.
 

Scénario USD/JPY du jour :
 

Lundi, le Japon a publié ses chiffres sur la croissance de son PIB pour le troisième semestre. Le bilan est positif puisque celui-ci ressort à 1.5%. Le Japon sort ainsi de sa période de récession suite au séisme du 11 mars dernier, avec une série noire de 3 trimestres consécutifs de contraction de son PIB. Sur l’année, sa croissance devrait s’établir à 6%, la croissance la plus forte des pays industrialisés. Le maintien de cette croissance n’est cependant pas compatible avec la tendance actuelle de sa monnaie qui ne cesse de s’envoler. Tournée vers les marchés extérieurs, la troisième économie mondiale possède une structure économique essentiellement basée sur les exportations. Le pays est le quatrième plus gros exportateur mondial. Un yen fort pénalise donc ses échanges avec ses partenaires commerciaux en renchérissant le coût de ses exportations.
Lire la suite
111028-crise-euro-dette

Analyse matinale du 15/11/2011 pour la paire EUR/USD

Alors que l’on espérait une accalmie sur les marchés après les récentes annonces politiques en Italie et en Grèce, l’euro continue à être sous pression, dans une spirale descendante. Le cours est actuellement à 1.3550 contre 1.3705 hier, perdant de fait plus de 150 pips sur un marché qui continue à inquiéter.
 

Scénario EURUSD du jour :
 

La situation continue à être préoccupante pour la monnaie unique. L’émission d’obligations par l’Italie dans la journée de lundi s’est faite à des taux de 6%, ce qui a refroidi de façon conséquente les investisseurs. La majeure continue sa descente, dans un scénario qui se veut pessimiste. Le plus bas de la séance a été atteint il y a quelques minutes, avec des indicateurs techniques qui suggèrent une survente et un rebond possible.

Il faudra néanmoins être attentif aux nombreux chiffres économiques publiés dans la journée, tels que le PIB trimestriel pour la zone Euro publié à 11h, avec un consensus à 0.2%, ainsi que le sondage ZEW sur le sentiment économique en Allemagne, toujours à 11h et avec un consensus de -52 points. Globalement, la monnaie devrait vraisemblablement évoluer dans un range entre 1.3550 et 1.3650.

Lire la suite
D1709BB1

Le TOP 6 des pires banquiers centraux en place

Comme chaque année, le magazine Global Finance distribue les bons et les mauvais points aux banquiers centraux en les notant selon une échelle comprise entre “A” et “F”, rappelant le système scolaire américain. Près de 36 critères sont pris en considération dont la capacité à contrôler l’inflation, à stimuler la croissance, à maintenir la monnaie stable ou encore à gérer les taux d’intérêt.
 
Seuls six banquiers centraux ont reçu cette année la note “A”: le gouverneur de la RBA Glenn Stevens, le gouverneur de la Banque d’Israël Stanley Fischer, maintes fois récompensé, le gouverneur de la banque centrale du Liban Riad Salameh, le gouverneur de la banque centrale de Malaisie Zeti Akhtar Aziz, le gouverneur de la banque centrale des Philippines Amando Tetangco Jr et enfin le gouverneur de la banque centrale de Taïwan Fai-Nan Perng.
 
Au fond du classement figurent certains des banquiers centraux qui ont le plus d’influence au niveau mondial dont:
 

Ben Bernanke, USA, note “C”
 

Comme l’année dernière, les critiques fusent au sujet de la gestion par Ben Bernanke de la politique monétaire américaine, le débat se focalisant notamment sur le recours au programme d’assouplissement quantitatif dont, certains de ses détracteurs soulignent qu’il a pour conséquence d’accroître l’inflation. Pire, les mesures exceptionnelles de la Fed n’ont pour l’instant pas porté leurs fruits, spécifiquement sur le terrain de l’emploi où le chômage est toujours à 9%.
Lire la suite
european union_member_countries-1

Les nouvelles économiques du 15 novembre 2011

Au niveau macroéconomique, le PIB du Portugal s’est contracté de 0.4% au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent, du fait de la prise de nouvelles mesures d’austérité.
 
En revanche, le Japon a renoué avec la croissance économique au troisième trimestre, avec une hausse de 1.5%. Toutefois, cette croissance pourrait être de nouveau grippée en raison des inquiétudes liées à la crise de la dette.
Lire la suite

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé