Point sur l’euro/dollar du 23 avril 2012

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
La semaine dernière, le marché a réagi aux nombreuses nouvelles concernant la zone euro, notamment la nouvelle contribution de 400 milliards d'euros au FMI. Après une semaine plutôt positive, qui a été marquée par la remarquable résistance de l'euro face au dollar, on observe une légère baisse de l'EURUSD pendant la session asiatique, avec un recul sous 1.32.
 
Les investisseurs asiatiques restent pessimistes sur la situation économique du Vieux-Continent. Ils en profitent pour prendre leurs gains après le rebond récent de l’EURUSD sur le Forex qui risque de tourner court rapidement. En effet, les différentiels de taux continuent d'augmenter pour l'Espagne et l'Italie, tandis que les frais d'emprunt du Portugal et de la Grèce sont à des niveaux élevés. Au demeurant, la récession s'est accentuée dans la périphérie de la zone euro, et se déplace désormais vers son noyau, à savoir la France et l'Allemagne.
zone euro_forex.fr
La semaine dernière, le marché a réagi aux nombreuses nouvelles concernant la zone euro, notamment la nouvelle contribution de 400 milliards d’euros au FMI. Après une semaine plutôt positive, qui a été marquée par la remarquable résistance de l’euro face au dollar, on observe une légère baisse de l’EURUSD pendant la session asiatique, avec un recul sous 1.32.
 
Les investisseurs asiatiques restent pessimistes sur la situation économique du Vieux-Continent. Ils en profitent pour prendre leurs gains après le rebond récent de l’EURUSD sur le Forex qui risque de tourner court rapidement. En effet, les différentiels de taux continuent d’augmenter pour l’Espagne et l’Italie, tandis que les frais d’emprunt du Portugal et de la Grèce sont à des niveaux élevés. Au demeurant, la récession s’est accentuée dans la périphérie de la zone euro, et se déplace désormais vers son noyau, à savoir la France et l’Allemagne.
Selon toute vraisemblance, la récession devrait empirer dans les mois à venir, à cela deux raisons majeures.
 
Premièrement, l’austérité fiscale de début de période accélère le ralentissement économique. Ensuite, le resserrement de crédit dans la périphérie de la zone euro s’intensifie. Grâce aux prêts bon marché à long terme de la BCE, les banques de cette zone n’ont pas de problème de liquidité pour l’instant, mais elles sont en revanche touchées par un important manque de capital. Confrontées à la difficulté de répondre à leur exigence de ratio de fonds propres de 9%, deux choix s’offrent à elles si elles veulent atteindre leurs objectifs : vendre des capitaux et diminuer le crédit.
 
Pour noircir encore le trait, les prix du pétrole augmentent, alors même que les circonstances et l’environnement politiques se détériorent. Or, la zone euro dépend encore plus des importations de pétrole que les Etats-Unis.
 
Enfin, les élections législatives en Grèce peuvent donner 40 à 50 % des voix aux partis qui favorisent une cessation de paiements immédiate et une sortie de la zone euro, ce qui ne peut qu’attiser davantage les craintes, et explique l’augmentation des écarts de taux.
 
D’un point de vue de technique, le sentiment dominant pour l’euro/dollar est largement baissier. On peut envisager une stratégie de trading Forex alliant deux moyennes mobiles 7 et 15 à un RSI à 23 en temporalité M15. On observe une vraie cassure de la moyenne mobile 15 par la moyenne mibile 7 le 20 avril dernier à 17 h. Ceci se combine avec un mouvement de divergence du RSI 23 qui traverse la barre des 50, et incite les investisseurs à se positionner short sur la paire.
 
Compte tenu de la conjoncture et l’analyse technique, on préconise de se positionner short sur la paire EUR/USD sur le moyen long terme avec pour premier objectif 1.2950.

 

Lire la suite sur TradingView

Améliorez vos compétences de trading en vous inspirant des idées de traders du monde entier.
Avertissement au risque

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Les crypto-actifss sont susceptibles de subir d’importantes fluctuations de prix et ne sont donc pas appropriées pour tous les investisseurs. Le trading de crypto-monnaies n’est supervisé par aucun cadre réglementaire européen.

 

Il y a toujours une correlation entre rendement élevé et risque élevé. 

forex.fr ou toute personne ayant un rapport avec forex.fr n’acceptera aucune responsabilité pour toute perte liée à la spéculation ou tout préjudice lié à la confiance sur les informations contenues sur ce site y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente. Veuillez être pleinement informés sur les risques et les coûts liés à la spéculation sur les marchés financiers, c’est l’une des formes de placement les plus risqué.

Laissez un commentaire!

A propos

Forex.fr est un site d’information sur le marchee des changes. Le contenu n’est pas pas une recommandation d’investissement.

Articles recents

Inscrivez-vous a notre newsletter

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialite.

Pas de spam, pas de courrier indesirable

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé