Les marchés chutent au lendemain du weekend électoral grec

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Le répit aura été de courte durée pour les marchés. La victoire in-extremis de la Nouvelle démocratie, parti de droite pro-austérité dirigé par M. Samaras, aux élections législatives grecques avait pourtant permis à l’euro de rebondir fortement, et aux places européennes d’ouvrir largement dans le vert, mais le CAC 40 clôture ce soir dans le rouge à 3066.19 points, perdant 0.69% sur sa clôture de vendredi.

Un effet de courte durée

L’effet des élections grecques n’aura pas focalisé bien longtemps l’attention des investisseurs, la nouvelle à peine annoncée, ces derniers se tournent déjà vers les autres problèmes européens restés sans solution. En effet, malgré une légère acalmie à l’ouverture, les taux obligataires espagnols et italiens se sont rapidement retrouvés dans la tourmente. Le 10 ans espagnol a ainsi marqué un nouveau plus haut historique en dépassant la barre symbolique des 7%. Avec près de 25% de chômeurs, l’économie espagnole inquiète de plus en plus. Le plan d’aide accordé à son secteur bancaire peine à rassurer, et certains craignent que l’Espagne sombre à son tour.

crise 1

Le répit aura été de courte durée pour les marchés. La victoire in-extremis de la Nouvelle démocratie, parti de droite pro-austérité dirigé par M. Samaras, aux élections législatives grecques avait pourtant permis à l’euro de rebondir fortement, et aux places européennes d’ouvrir largement dans le vert, mais le CAC 40 clôture ce soir dans le rouge à 3066.19 points, perdant 0.69% sur sa clôture de vendredi.

Un effet de courte durée

L’effet des élections grecques n’aura pas focalisé bien longtemps l’attention des investisseurs, la nouvelle à peine annoncée, ces derniers se tournent déjà vers les autres problèmes européens restés sans solution. En effet, malgré une légère acalmie à l’ouverture, les taux obligataires espagnols et italiens se sont rapidement retrouvés dans la tourmente. Le 10 ans espagnol a ainsi marqué un nouveau plus haut historique en dépassant la barre symbolique des 7%. Avec près de 25% de chômeurs, l’économie espagnole inquiète de plus en plus. Le plan d’aide accordé à son secteur bancaire peine à rassurer, et certains craignent que l’Espagne sombre à son tour.

Sur le marché monétaire, l’euro perd actuellement 0.71% face au billet vert après avoir touché les 1.2740 ce matin, mais il évolue toujours au-dessus de sa moyenne mobile à 20 séances à 1.2525. La volatilité risque de rester importante cette semaine, dans un marché qui évoluera très certainement au rythme des annonces sur la situation européenne.

Pas de véritable changement en Grèce…

Certes les élections ont été remportées par un parti pro-austérité, mais cela ne règle pas pour autant la situation en Grèce. Les mesures d’austérité mises en place ne rassurent pas, et la croissance ne semble toujours pas être la priorité. Pour stabiliser la situation grecque, les partenaires européens doivent négocier au plus vite les conditions concernant la dette, ses intérêts et les objectifs budgétaires que devra atteindre le pays. Il s’agit ainsi d’éviter tout risque de déstabilisation sociale dont profiterait Syriza, le parti de gauche anti-austérité arrivé deuxième ce weekend.

Depuis le 6 mai dernier, les capitaux ne cessent de fuir le pays, le montant de cette fuite avoisinerait les 2 milliards d’euros pour les seules journées de jeudi et de vendredi, il faut donc agir vite. Selon M. Nielsen, dans l’immédiat, un premier soulagement pour les investisseurs passerait par le déblocage d’une nouvelle tranche d’aide de la part de la Troïka. Même si pour certains analystes, une nouvelle main tendue ne suffirait pas à la Grèce pour sortir de la récession dans laquelle elle se trouve depuis désormais plus de 5 ans…

 

No tags for this post.

Lire la suite sur TradingView

Améliorez vos compétences de trading en vous inspirant des idées de traders du monde entier.
Avertissement au risque

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Les crypto-actifss sont susceptibles de subir d’importantes fluctuations de prix et ne sont donc pas appropriées pour tous les investisseurs. Le trading de crypto-monnaies n’est supervisé par aucun cadre réglementaire européen.

 

Il y a toujours une correlation entre rendement élevé et risque élevé. 

forex.fr ou toute personne ayant un rapport avec forex.fr n’acceptera aucune responsabilité pour toute perte liée à la spéculation ou tout préjudice lié à la confiance sur les informations contenues sur ce site y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente. Veuillez être pleinement informés sur les risques et les coûts liés à la spéculation sur les marchés financiers, c’est l’une des formes de placement les plus risqué.

Laissez un commentaire!

A propos

Forex.fr est un site d’information sur le marchee des changes. Le contenu n’est pas pas une recommandation d’investissement.

Articles recents

Inscrivez-vous a notre newsletter

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialite.

Pas de spam, pas de courrier indesirable

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé