forex.fr

Quand la France connaissait une inflation de 5%…par jour!

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

L'inflation est la bête noire de tous les banquiers centraux. Après avoir longtemps cru, à tort, que la politique monétaire n'avait pas de prise sur la hausse des prix, l'évolution de la théorie économique et de la pratique des banques centrales ont mis au premier rang des priorités la lutte contre l'hyper-inflation. Ce n'est pas une surprise si, par exemple, la BCE a pour objectif principal une inflation annuelle proche de 2%, niveau qu'on juge de nos jours souhaitable pour permettre un développement économique harmonieux.

Mais, on l'a compris, une inflation autour de 2% par an ne fut pas toujours le lot quotidien. Qui se souvient encore de la période lorsque la France connaissait une hausse des prix de 5% en moyenne par jour? Les livres d'histoire n'en font guère étalage et pourtant, c'est bien ce qu'a expérimenté notre pays de mai 1795 à novembre 1796, la pire période d'hyper-inflation dans toute l'histoire récente de la France.

rvolution franaise_inflation

L’inflation est la bête noire de tous les banquiers centraux. Après avoir longtemps cru, à tort, que la politique monétaire n’avait pas de prise sur la hausse des prix, l’évolution de la théorie économique et de la pratique des banques centrales ont mis au premier rang des priorités la lutte contre l’hyper-inflation. Ce n’est pas une surprise si, par exemple, la BCE a pour objectif principal une inflation annuelle proche de 2%, niveau qu’on juge de nos jours souhaitable pour permettre un développement économique harmonieux.

Mais, on l’a compris, une inflation autour de 2% par an ne fut pas toujours le lot quotidien. Qui se souvient encore de la période lorsque la France connaissait une hausse des prix de 5% en moyenne par jour? Les livres d’histoire n’en font guère étalage et pourtant, c’est bien ce qu’a expérimenté notre pays de mai 1795 à novembre 1796, la pire période d’hyper-inflation dans toute l’histoire récente de la France.

Elle a pour origine l’endettement très élevé du pays, grandement lié à l’aide apporté par la France pour que les Etats-Unis obtiennent leur indépendance, endettement qui s’est encore accentué quand le nouveau régime a été contraint de défendre les frontières du pays contre les forces royalistes étrangères. Pour éponger une partie de l’endettement, décision fut prise de nationaliser les biens de l’Eglise catholique et notamment ses terres. L’Eglise était, alors, une cible facile pour l’expropriation, car elle n’avait désormais que peu de soutien au niveau des instances politiques de la Révolution.

Face à l’impossibilité de vendre tout de suite les biens du Clergé, le gouvernement décida d’émettre des assignats, monnaie fiduciaire, dont la valeur nominale représentait une fraction de ces biens. Dans un contexte marqué par la Terreur, et l’accroissement des troubles, les autorités ont émis beaucoup trop d’assignats dans leur souci d’éponger le déficit public. Une autre manière de recourir à la planche à billets…De fait, la dévaluation était inévitable entraînant une hyper-inflation difficile à endiguer. Ainsi, sur la période de mai 1795 à novembre 1796, les prix doublaient quasiment tous les quinze jours en moyenne. Il faudra ensuite près de trois ans pour que l’économie finisse par se stabiliser, permettant l’apparition de nouveau à partir de 1800 des billets sous l’égide de la Banque de France.

On retiendra, pour conclure, que cet épisode noir pour la France est à relativiser si on le met en parallèle avec des évènements plus récents comme l’hyper-inflation au Zimbabwe qui a vu les prix doubler en moyenne toutes les 25 heures de mars 2007 à novembre 2008. Un cauchemar signe d’une véritable débandade économique.
 

No tags for this post.

Lire la suite sur TradingView

Améliorez vos compétences de trading en vous inspirant des idées de traders du monde entier.
Avertissement au risque

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Les crypto-actifss sont susceptibles de subir d’importantes fluctuations de prix et ne sont donc pas appropriées pour tous les investisseurs. Le trading de crypto-monnaies n’est supervisé par aucun cadre réglementaire européen.

 

Il y a toujours une correlation entre rendement élevé et risque élevé. 

forex.fr ou toute personne ayant un rapport avec forex.fr n’acceptera aucune responsabilité pour toute perte liée à la spéculation ou tout préjudice lié à la confiance sur les informations contenues sur ce site y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente. Veuillez être pleinement informés sur les risques et les coûts liés à la spéculation sur les marchés financiers, c’est l’une des formes de placement les plus risqué.

Laissez un commentaire!

A propos

forex.fr est un site d’information sur le marchee des changes. Le contenu n’est pas pas une recommandation d’investissement.

Articles recents

Inscrivez-vous a notre newsletter

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialite.

Pas de spam, pas de courrier indesirable

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé